Meurtre mis en scène par l'Ukraine: Moscou dénonce une "provocation"

Meurtre mis en scène par l'Ukraine: RSF condamne une simulation "navrante"
Meurtre mis en scène par l'Ukraine: RSF condamne une simulation "navrante" - © VASILY MAXIMOV - AFP

Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé une "nouvelle provocation antirusse" suite à la mise en scène du meurtre du journaliste russe Arkadi Babtchenko par l'Ukraine.

>> Kiev a mis en scène l'assassinat du journaliste Babtchenko 

Le Premier ministre ukrainien Volodymyr Groïsman avait aussitôt mis en cause "la machine totalitaire russe", déclenchant des démentis de Moscou.

M. Babtchenko se disait menacé après avoir dénoncé le rôle de la Russie dans le conflit dans l'est de l'Ukraine.

En juillet 2016, son collègue russo-bélarusse Pavel Cheremet avait péri dans l'explosion d'une bombe placée sous sa voiture à Kiev, une affaire qui n'est toujours pas élucidée. En mars 2017, c'est un ancien député russe réfugié en Ukraine qui avait été abattu dans le centre de Kiev.

A l'annonce de l'assassinat d'Arkadi Babtchenko, l'Union européenne avait appelé à une enquête rapide pour en punir les responsables. Elle s'est déclarée dans la soirée "soulagée", demandant toutefois "plus de détails" à Kiev sur cette opération.

"Navrant" selon RSF

La mise en scène du meurtre du journaliste Arkadi Babtchenko par les services ukrainiens est "navrante", a condamné mercredi le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) Christophe Deloire.

Si la réapparition du journaliste est "un grand soulagement", "il est navrant et regrettable que les services ukrainiens aient joué avec la vérité, quel qu'en soit le motif", a déclaré Christophe Deloire à l'AFP.

Sujet du JT 19h30 de ce mercredi 30 mai:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK