Meurtre d'une octogénaire juive à Paris: la mère d'un des suspects inculpée

Mireille Knoll, retraitée juive atteinte de la maladie de Parkinson, a été retrouvée morte le 23 mars dans son appartement parisien.
Mireille Knoll, retraitée juive atteinte de la maladie de Parkinson, a été retrouvée morte le 23 mars dans son appartement parisien. - © LAETITIA PERON - AFP

La mère de Yacine Mihoub, l'un des suspects du meurtre en mars à Paris d'une octogénaire juive, Mireille Knoll, a été inculpée pour "modification des preuves d'un crime", a-t-on appris mardi de source judiciaire. Zoulikha K. a été inculpée le 6 avril et placée sous contrôle judiciaire, a précisé la source, confirmant une information du journal Le Parisien.

Selon une source proche du dossier, elle est suspectée d'avoir nettoyé un couteau retrouvé à son domicile et qui pourrait avoir été utilisé pour tuer Mireille Knoll, 85 ans. Un médecin légiste doit déterminer si ce couteau correspond aux blessures de la victime.

Mireille Knoll, retraitée juive atteinte de la maladie de Parkinson, a été retrouvée morte le 23 mars dans son appartement parisien, le corps lardé de onze coups de couteau et en partie carbonisé. D'après l'enquête, la mort est survenue avant l'incendie.

Le mobile reste encore flou pour ce crime, dont le parquet de Paris a retenu le caractère antisémite.

Peu après le crime, deux suspects, qui se sont connus en prison, avaient été rapidement identifiés: Yacine Mihoub, le fils d'une voisine âgé de 28 ans, et Alex Carrimbacus, un marginal de 21 ans. Ils ont été inculpés le 27 mars pour homicide volontaire en raison de "l'appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion" et "vol aggravé".

Meurtre d'une rescapée du Vél d'Hiv : un acte antisémite ? JT du 27/03

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK