Messe bicommunautaire à Chypre: une première depuis près de 60 ans

Des milliers de Chypriotes Grecs ont franchi la ligne verte qui sépare l'île en deux pour vivre les trois heures de liturgie dans les jardins de la petite église d'Agios Georgios Exorinos. Ils se sont mélangés aux centaines de Chypriotes Turcs venus assister à cette cérémonie hors du commun. L'émotion était palpable parmi les participants à l'image de Yurgos, Chypriote Grec qui avait quitté Famagouste à 18 ans à l'arrivée des troupes turques en 1974 pour trouver refuge au sud.

"C'est un événement de l'histoire mondiale. Tant de personnes des deux communautés qui viennent ensemble ici. Aujourd'hui, ce que vous voyez, c'est la volonté du peuple qui se concrétise. Ce n'est pas officiel, ce n'est pas gouvernemental, ce n'est pas politique. Ca montre à tout le monde ce que le peuple peut faire."

Bien plus qu'une cérémonie religieuse, cette initiative a permis d'envoyer un message fort sur le long chemin de la réunification. A l'origine de cette soirée, Oktay Kayalp. Maire chypriote Turc de Famagouste qui a organisé ce rendez-vous avec des responsables locaux de Chypre Sud.

"Je suis très heureux. C'est un symbole pour montrer que chrétiens et musulmans peuvent vivre ensemble sur cette île. Nous apportons notre soutien pour aider le processus de paix."

Une dizaine d'ambassadeurs et la représentante des Nations Unies, par leur présence, sont venus souligner l'importante que revêt pour la communauté internationale toute initiative bicommunautaire pacifique.

Et face au succès de cette cérémonie, les organisateurs ont promis de renouveler les expériences en espérant un impact politique au niveau des pourparlers de réunification.

Michel Picard

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK