Mères d'un enfant hors-mariage, ces Marocaines luttent contre le poids des traditions

À Tanger, l’association 100% Maman recueille près de 300 mères célibataires chaque année.
3 images
À Tanger, l’association 100% Maman recueille près de 300 mères célibataires chaque année. - © 100% MAMAN

Au Maroc, selon les associations, plus de 30.000 femmes accouchent chaque année d’un enfant hors-mariage. Dans un pays où les relations extraconjugales sont passibles de 3 mois de prison ferme et où le poids des traditions est omniprésent, la plupart d’entre elles sont rejetées par leur entourage et délaissées par le père biologique.

Si, depuis peu, les bébés peuvent être déclarés à l’état civil, l’absence de père est visible sur leur carte d’identité. Ils subissent la stigmatisation tout au long de leur vie.

"Il faut du temps pour s'endurcir"

À Tanger, l’association 100% Maman recueille près de 300 mères célibataires chaque année. Elles les aident à s’insérer dans une société, qui les a, dans un premier temps, rejeté, marginalisé. Depuis quelques mois, sept mères célibataires ont lancé une webradio pour échanger sur la problématique.

Naïma enfile son casque et relit ses notes. Âgée de 30 ans, elle est aujourd’hui. Animatrice de la web radio, elle a bénéficié de l’accompagnement de l’association il y a 10 ans, quand ses jumelles sont nées hors mariage. Aujourd’hui, elle assume cette vie et a su se reconstruire. "Ce fut un long chemin pour sortir de la situation dans laquelle j’étais, cela prend du temps pour s’endurcir, et la radio nous aide à nous défendre et à défendre les mères célibataires."

"Au début, j’ai caché ma grossesse"

Deux étages plus bas, Meryem (prénom d'emprunt), 22 ans, dépose son nourrisson à la garderie de l’association avant de partir en formation cuisine. Depuis 2 mois, la jeune fille doit assumer seule la responsabilité de sa petite fille. Pour la plupart des jeunes femmes, cette situation est le résultat d’une histoire amoureuse qui se termine mal, où le compagnon finit par prendre la fuite à l’annonce de la grossesse. Ce fut le cas pour la jeune femme qui a quitté l’école au collège.

"Au début, j’ai caché ma grossesse, et je suis partie quand mon ventre est devenu trop voyant, raconte-t-elle. Ma famille ne sait pas où je suis jusqu’à présent. Personne ne sait où je suis. Les gens ici m’ont beaucoup aidé et, sincèrement, je me sens comme chez moi, à la maison."

Avec une trentaine d’autres mamans, Meryem suit une formation en cuisine. Objectif : garantir son autonomie financière. 

"Renforcer le lien mère-enfant"

Sanaa Azmi est assistante psychosociale et voit arriver des jeunes femmes dans un état psychique au plus bas. "Certaines arrivent avec l’idée d’abandonner leur enfant. Avec les efforts de toute l’équipe nous arrivons à renforcer ce lien mère-enfant, afin de la dissuader de prendre cette décision. Quand nous les accueillons au début, ces femmes voient noir, elles sont désespérées, délaissées par la famille, délaissées par tous les gens qu’elles aimaient avant. Et nous lui procurons un cadre pour qu’elle puisse reprendre confiance en elle, car c’est primordial pour assurer son avenir et celui de son enfant par la suite."

Au sein de l’association, une équipe dispense aide juridique, accompagnement social et sanitaire. Ici, on milite surtout pour recourir au test ADN afin d’établir la paternité des enfants nés hors mariage.

"L’ADN, c’est une preuve, assure Rimhou Hajoub, coordinatrice de 100% Maman. C’est une preuve biologique qui n’est pas actuellement une preuve juridique, mais on demande qu’elle le soit, d’abord systématiquement, mais aussi gratuitement. Pour que les mères célibataires puissent y avoir accès et prouver l’identité complète de leur enfant.Faire changer la loi pour imposer une pension alimentaire au père biologique et assurer un avenir plus clément à ces enfants.

Selon les associations, 153 femmes accouchent chaque jour d’un bébé hors-mariage, 24 d’entre eux sont abandonnés à la naissance.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK