Maurice: course contre-la-montre pour pomper le carburant du bateau échoué

Maurice: course contre-la-montre pour pomper le carburant du bateau échoué
2 images
Maurice: course contre-la-montre pour pomper le carburant du bateau échoué - © JEAN AURELIO PRUDENCE - AFP

Les équipes d'intervention sur l'île Maurice étaient lundi dans une course contre-la-montre pour empêcher une nouvelle fuite d'hydrocarbures dans ses eaux paradisiaques, le bateau échoué avec encore près de 2.000 tonnes de carburant à bord menaçant à tout moment de se briser.

Le vraquier MV Wakashio, qui transportait 3.800 tonnes de fioul et 200 tonnes de diesel, a heurté le 25 juillet un récif à Pointe d'Esny. Une fissure dans la coque a entraîné une fuite d'hydrocarbures venus souiller les récifs coralliens, les lagons et les mangroves, dans ce qui est une catastrophe environnementale sans précédent pour cette île de l'océan Indien.

Située sur la côte sud-est de l'île, Pointe d'Esny est un joyau écologique connu pour ses sites de conservation classés internationalement, ses eaux turquoises et ses zones humides protégées.

Plus de 1.000 des 4.000 tonnes de carburant transportées par le MV Wakashio se sont déjà déversées en mer, selon Akihiko Ono, le vice-président de la Mitsui OSK Lines, la société japonaise qui exploitait le navire.

Des hélicoptères ont acheminé lundi une partie du carburant pompé vers la côte, mais les efforts ont d'abord été entravés par la mer agitée et les vents forts.

"Nous avons ainsi pu pomper 500 tonnes métriques (lundi). Ce qui fait qu'il reste encore 1.959 tonnes métriques de fioul dans le navire", a expliqué M. Jugnauth en conférence de presse.

Les autorités ont reconnu que le bateau risquait de se briser. "Nous sommes à un état avancé du processus de fracturation. Le vraquier n'a pas beaucoup de temps devant lui", a déclaré un scientifique participant aux secours, sous couvert d'anonymat.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK