Massacre en Haute-Savoie, une fillette de 4 ans se cache pendant 8 heures

Une fillette a été découverte vivante au milieu des cadavres
2 images
Une fillette a été découverte vivante au milieu des cadavres - © AFP PHOTO / JEAN-PIERRE CLATOT

Drame familial ? Règlement de compte? Crime gratuit? Personne ne sait pour l'instant ce qui s'est passé mercredi en Haute-Savoie. Quatre personnes ont été retrouvées mortes, dans une voiture immatriculée en Grande-Bretagne, à Chevaline sur les hauteurs du lac d'Annecy. Un mystère mais aussi un miracle, puisqu’une petite fille de 4 ans a été retrouvée vivante mercredi soir.

4 personnes ont été retrouvées mortes, tuées par balle, mercredi en fin d'après-midi. Trois se trouvaient dans une voiture immatriculée au Royaume-Uni. Il s'agit d'un homme et de deux femmes, sans doute le père, la mère et la grande-mère. Une fillette de 8 ans est grièvement blessée.

Le propriétaire de la voiture s’appellerait Saad al-Hilli, selon l'AFP qui cite une source policière et une source proche de l’enquête. Il serait âgé de  50 ans et né à Bagdad et domicilié dans le comté du Surrey, au sud de Londres.

Non loin de là, les enquêteurs ont retrouvé un quatrième corps, celui d’un cycliste, un Savoyard, qui s'est probablement trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Vers minuit, c’est une fillette de 4 ans qui a été retrouvée saine et sauve.

Eric Maillaud, le procureur d’Annecy, précise: "Les derniers éléments consistent notamment en la découverte d’une deuxième fillette, d’une petite fille âgée d’environ 4 ans et qui était restée, en fait, dans le véhicule pendant l’intervention des techniciens en investigation criminelle de l’IRCGN, donc une petite fille qui est restée prostrée au milieu des cadavres à l’arrière de la voiture et qui a été découverte aux alentours de minuit. Donc elle est restée près de 8 heures sans bouger jusqu’à sa découverte par les enquêteurs."

Une autre fillette a également été grièvement blessée. Emmenée à l’hôpital, son état est jugé stable par les médecins et sa vie ne serait pas en danger. Les enquêteurs ont retrouvé plus d’une quinzaine de balles mais impossible, pour l’instant, de dire ce qui s’est passé: "C’est un crime particulièrement horrible et toutes les pistes, je sais bien que le mot est parfois un peu galvaudé, mais toutes les pistes seront bien évidemment exploitées. Il n’y a en l’état rien qui permette d’avancer une hypothèse plutôt qu’une autre."

D’après les premiers éléments, il s’agirait d’une famille britannique en vacances dans un camping de la région. C’est à peu près tout ce que l’on sait pour l’instant. L’enquête se poursuit.

Emotion en Grande-Bretagne

La tuerie suscitait jeudi l'émotion en Grande-Bretagne, où la presse consacrait ses gros titres à l'affaire.

Interrogé dans la matinée, le Foreign Office quant à lui se refusait à confirmer officiellement la nationalité des victimes, qui se trouvaient dans une voiture immatriculée en Grande-Bretagne. "Tout ce qu'on peut dire, c'est que du personnel de l'ambassade est sur place pour apporter un soutien", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères, refusant de donner des indications sur une participation britannique à l'enquête en France.

Les chaînes d'information en continu, BBC et Sky News, faisaient régulièrement le point avec leurs correspondants sur place, jeudi matin. La découverte de la fillette miraculée était largement relayée jeudi matin sur les sites internet des journaux. L'affaire était à la Une de tous les tabloïdes. Le Daily Mirror, sous le titre "Une famille britannique tuée par balles en France", évoquait un "carjacking" qui aurait mal tourné. Une hypothèse reprise par plusieurs autres publications, notamment par le Daily Telegraph, qui évoque des gangs ciblant les touristes circulant en voiture.

Le quotidien affirme que des "centaines de touristes britanniques ont été victimes de tels vols, particulièrement en Espagne mais aussi en France".

Mercredi en fin après-midi, un cycliste a retrouvé quatre personnes tuées par balles sur un parking forestier de la commune de Chevaline en Haute-Savoie (Alpes françaises). Trois corps ont été retrouvés dans une voiture, le quatrième, celui d'un cycliste, gisait à l'avant du véhicule.

Les victimes dans la voiture seraient le père, la mère et la grand-mère d'une famille britannique, selon la gendarmerie.

AFP et Sébastien Pierret

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK