Maroc: un an de prison ferme pour une journaliste jugée pour "avortement illégal"

Maroc: un an de prison ferme pour une journaliste jugée pour "avortement illégal"
Maroc: un an de prison ferme pour une journaliste jugée pour "avortement illégal" - © FADEL SENNA - AFP

La journaliste marocaine Hajar Raissouni, 28 ans, jugée pour "avortement illégal" et "relations sexuelles hors mariage", a été condamnée lundi à un an de prison ferme par le tribunal de Rabat.

Arrêtés et jugés en même temps qu'elle, son gynécologue et son fiancé ont écopé de deux ans de prison ferme, un anesthésiste d'un an de prison avec sursis et une secrétaire de huit mois avec sursis. 

Extrait de la déclaration d'Abdelmoula El Marouri, l'avocat de Hajar Raissouni (arabe):

Traduction de Abdelmoula El Marouri, avocat de Hajar Raissouni: "La science, la médecine et les analyses ont confirmé qu'il n'y avait pas de grossesse, alors pourquoi recourir à un avortement? Tout est dans le dossier, la science dit qu'il n'y avait pas de grossesse alors pourquoi recourir à un avortement?" -

"Nous disons que ces gens sont mariés, on a de nombreuses preuves qui en attestent, donc d'où vient cette accusation de relations sexuelles hors mariage? Personnellement je n'ai pas compris, nous poursuivrons la défense de Hajar et Rifaat Amine, nous sommes certains de leur innocence. Je n'ai pas compris ce jugement, qui est en contradiction avec la jurisprudence."

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK