Maroc/Espagne: 50 migrants parviennent à entrer à Melilla

Maroc/Espagne: 50 migrants parviennent à entrer à Melilla
Maroc/Espagne: 50 migrants parviennent à entrer à Melilla - © JORGE GUERRERO - AFP

Une cinquantaine de migrants sont parvenus à franchir clandestinement lundi la frontière séparant le Maroc de l'enclave espagnole de Melilla, blessant légèrement un garde civil lors d'une tentative de passage en masse, ont annoncé les autorités.

"Nous continuons à travailler avec le Maroc pour éviter ce genre de situation, nous ne baissons pas la garde", a déclaré à Madrid le chef d'état-major de la Garde civile, alors que l'Espagne mobilise une grande partie de ses forces dans la lutte contre la pandémie liée au nouveau coronavirus qui a fait plus de 13.000 morts à travers le pays.

Des grappins et des pierres

Le général José Manuel Santiago, a précisé devant la presse que "260 migrants ont tenté d'accéder au territoire espagnol" à Melilla et "seulement 53" y sont parvenus.

"Dans leur tentative, ils ont utilisé des grappins et lancé des pierres aux agents", a-t-il ajouté.

"Un agent de la Garde civile a été légèrement blessé" lors de cette tentative qui s'est produite vers 05H00 du matin, a précisé la préfecture de Melilla dans un communiqué.

La ville autonome de Melilla et l'enclave espagnole de Ceuta présentent les seules frontières terrestres entre l'Afrique et l'Europe et des centaines de personnes tentant chaque année d'y entrer en franchissant de très hautes clôtures.

Les arrivées sont cependant en baisse par rapport à l'an dernier: 1.140 migrants sont ainsi arrivés clandestinement à Ceuta et Melilla par voie terrestre entre le début janvier et la fin mars, soit près de 16% de moins que pendant le premier trimestre de 2019 (1.354), selon le ministère de l'Intérieur.

Par ailleurs, six embarcations chargées de migrants sont parvenues dans les deux enclaves espagnoles, contre 17 sur la même période de l'an dernier, indique le bilan statistique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK