Manifestation à Chicago: des milliers de femmes pour défendre les femmes 

La démission de l’une des rares femmes de l’administration Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis à l’ONU, ne va pas améliorer l'image du président Trump.
La démission de l’une des rares femmes de l’administration Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis à l’ONU, ne va pas améliorer l'image du président Trump. - © OLIVIER DOULIERY - AFP

L’affaire Kavanaugh, du nom du juge conservateur accusé d’agression sexuelle finalement confirmé à la Cour Suprême, a choqué une partie du pays. Et relancé la mobilisation des femmes.

Des milliers de personnes sont attendues ce samedi dans les rues de Chicago pour protester contre " la politique anti-femmes " de l’administration Trump, à quelques semaines des élections de mi-mandat. 

Une élection à laquelle se présente un nombre record de femmes: il y a quelque 256 candidates pour le Congrès. 

L’élection de Donald Trump et le mouvement #metoo ont eu un rôle dans l’engagement de nombre d’entre elles, en particulier les plus jeunes .

D’autres manifestations doivent avoir lieu dans quelques semaines dans d’autres États

L’opposition accuse l’administration Trump d’être sexiste. La démission de l’une des rares femmes de l’administration Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis à l’ONU, ne va pas arranger son image.

D’autres manifestations de ce type doivent avoir lieu dans quelques semaines dans d’autres États, dont certains traditionnellement acquis aux républicains comme le Texas ou la Géorgie. 

Les femmes démocrates veulent tenter de reprendre le contrôle de leur pays alors qu’à l’heure actuelle la Maison Blanche, le Congrès et la Cour Supreme sont dominés par les conservateurs. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK