Manchester: une "attaque barbare" dont la police attend d'avoir une "image plus claire"

Manchester: une "attaque barbare" dont la police attend d'avoir une "image plus claire"
Manchester: une "attaque barbare" dont la police attend d'avoir une "image plus claire" - © SCOTT HEPPELL - AFP

La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a réagi dans la nuit de lundi à mardi à l'explosion qui a eu lieu à la Manchester Arena à la sortie d'un concert d'Ariana Grande lundi soir, peu après une réaction officielle de la première ministre britannique Theresa May.

L'Ecossaise a évoqué, sur son compte Twitter, des "nouvelles déchirantes de Manchester". "Mes pensées sont avec tous ceux qui ont perdu des êtres aimés ou ont été blessés dans cette attaque barbare", précise-t-elle.

Plus tôt dans la nuit, Theresa May avait répété que la police traitait l'évènement comme un "incident terroriste" tant qu'elle n'a pas de preuve du contraire.

Dans un nouveau communiqué, le chef de la police du Grand Manchester a essentiellement confirmé les communications précédentes: le bilan reste, selon les policiers, de 19 morts et environ 50 blessés, qui ont été emmenés vers 6 hôpitaux différents dans la région.

Nous faisons tout ce que nous pouvons

L'explosion à la Manchester Arena a été rapportée "vers 22h33" (23h33 en Belgique) aux services de police, indique Ian Hopkins.

"Nous travaillons étroitement avec le réseau national de contre-terrorisme et avec les partenaires des renseignements du Royaume-Uni", précise-t-il.

"Nous faisons tout ce que nous pouvons, avec des agences locales et nationales, pour aider les victimes et rassembler des informations sur ce qu'il s'est passé ce soir. Nous recevons encore des informations et mises à jour, nous communiquerons donc davantage en détail quand nous en aurons une image plus claire".

Le chef de la police termine en appelant les habitants à "rester vigilants", et à communiquer tout objet d'inquiétude via la "hotline" anti-terroriste. Il demande encore à éviter les lieux du drame, pour que la police "puisse gérer l'incident de manière efficace".

Une correspondante de la BBC ayant assisté à la conférence de presse d'Ian Hopkins note qu'il n'a pas voulu confirmer l'éventualité d'arrestations en lien avec l'explosion.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir