Mali: les rebelles touaregs conquièrent le Nord, nouveau sommet à Dakar

Soldat malien de garde à l'aéroport de Bamako
Soldat malien de garde à l'aéroport de Bamako - © ISSOUF SANOGO (AFP)

Un nouveau sommet des chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest sur la crise au Mali doit se tenir aujourd'hui à Dakar, en marge de l'investiture du nouveau président sénégalais Macky Sall.

La Cédéao avait lancé un ultimatum aux putschistes. Sur le terrain, la junte a fait face ce week-end à une avancée éclair des rebelles qui se sont emparés de Kidal, Gao puis Tombouctou, trois villes en trois jours et en prenant ces trois villes en trois jours, les rebelles touaregs ont désormais la mainmise sur la quasi-totalité du nord du Mali, un territoire désertique plus vaste que la France.

Ces rebelles sont appuyés par des mercenaires maliens puissamment armés qui avaient servi l'ex-président libyen Mouammar Kadhafi. Ils sont aussi appuyés par des groupes armés islamistes.

Et puis, les rebelles touaregs ont profité de la confusion qui règne depuis deux semaines après le putsch des militaires qui a été condamné à l'étranger. La  communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest a exigé le retour des militaires dans leurs casernes. L'ultimatum a expiré cette nuit pour éviter un embargo diplomatique et commercial. Les putschistes ont promis le retour au pouvoir civil mais sans donner de calendrier. On saura si cette promesse satisfait les autres Etats de l'Afrique de l'Ouest.

Anina Meeus

Et aussi

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK