Mali: les rebelles avancent, l'armée abandonne de nouvelles positions

"Nous avons stratégiquement abandonné nos positions dans les localités de Ansogo et de Bourem (nord) pour renforcer nos positions à Gao", indique un communiqué de l'état-major adressé à l'AFP.

"Nous avons tenu compte de la nouvelle situation qui prévalait à Kidal. Nos troupes ont quitté Kidal, Ansongo et Bourem, pour se regrouper à Gao", ajoute le même communiqué.

La ville de Gao abrite le commandement opérationnel de l'armée malienne pour le nord du pays. Avec Tombouctou, Gao est la ville la plus importante du nord malien encore sous contrôle gouvernemental face à l'avancée des rebelles touareg, qui mènent depuis la mi-janvier une vaste offensive dans cette région.

Après 48 heures de combats, le groupe armé islamiste Ansar Dine a pris vendredi le contrôle de Kidal, avec l'appui d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg).

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK