Mali: le président de l'Union africaine en appelle aux troupes de l'Otan

En conférence de presse à Ottawa, il a déclaré avoir "attiré l'attention" du Premier ministre canadien Stephen Harper pour lui demander d'"intervenir pour que l'Otan s'ajoute" à la coalition internationale qui doit être formée, conformément à une résolution de l'ONU adoptée fin décembre.

"Si on fait la même lecture (de cette résolution), en réalité, l'Otan se joindra à nos forces africaines", a-t-il insisté, estimant que les "forces africaines ont montré le chemin". Selon le président de l'Union africaine, également président du Bénin, la question malienne "dépasse le cadre africain" car "c'est une question de terrorisme et que ça relève de la compétence de la communauté internationale".

Ainsi, a indiqué M. Boni Yayi, l'Union africaine est "en train de formuler auprès des plus grands" décideurs de la planète le besoin de créer une "coalition globale" à l'image de celle qui avait été formée en Afghanistan après le 11-Septembre. Pour s'assurer du succès de l'offensive militaire chapeautée par l'Union africaine, une "conférence internationale" va bientôt être organisée "pour décider qui fait quoi et quand", a expliqué Thomas Boni Yayi, ajoutant que "l'Otan devrait y participer".

"Nous ne pouvons plus perdre de temps", a-t-il lancé. Le 20 décembre, l'ONU a approuvé le déploiement d'une force de militaires africains appuyée par les Occidentaux, sans préciser de calendrier mais en indiquant qu'il se fera par étapes. Selon le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, l'intervention militaire pourrait être lancée au cours du premier semestre 2013.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK