Mali: la destruction des mausolées de Tombouctou devient systématique

Quelques dizaines de membres d'Ansar Dine se sont rendus dans le cimetière de Djingareyber, quartier "situé au sud de Tombouctou, où il y a des mausolées (au moins trois). Ils sont vers le mausolée de Cheikh el-kébir, ils sont en train de casser", a expliqué ce témoin, travaillant pour un média local.

Hier déjà, des islamistes d'Ansar Dine, qui veulent appliquer la charia (loi islamique) dans tout le Mali, avaient détruit trois mausolées situés à Tombouctou: celui de Sidi Mahmoud (nord de la ville), Sidi Moctar (nord-est) et Alpha Moya (est), en scandant "Allah Akbar".

Ces islamistes ont affirmé agir en représailles à la décision prise jeudi par l'Unesco de classer Tombouctou au patrimoine mondial en péril.

"Ansar Dine va détruire aujourd'hui tous les mausolées de la ville. Tous les mausolées sans exception", avait déclaré samedi via un interprète, le porte-parole d'Ansar Dine à Tombouctou. "Les destructions de mausolées sont une réponse à la décision prise par l'Unesco", a déclaré le porte-parole d'Ansar Dine."

Depuis ce matin, les réactions internationales sont unanimes. L'agence onusienne a estimé que la présence des islamistes mettait en danger cette ville mythique, comportant au total 16 cimetières et mausolées, qui est surnommée "la cité des 333 saints", en référence aux personnages vénérés de son passé qui y gisent.

Ces mausolées, avec des tombes portant des stèles et autres insignes funéraires, sont d'importants sites de recueillement. Les saints sont considérés à Tombouctou comme des protecteurs. Selon un expert malien spécialiste de l'histoire de Tombouctou et originaire de la ville, ils "représentent ceux que, dans la culture occidentale, on appelle saints patrons".

A Bamako, le gouvernement malien a dénoncé "la furie destructrice assimilable à des crimes de guerre" du groupe islamiste armé Ansar Dine et menacé les auteurs de ces destructions de poursuites au Mali et à l'étranger.

AFP

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK