Mali: la Banque mondiale suspend son aide au développement

"Nos opérations de développement sont suspendues à l'exception de l'assistance d'urgence", écrivent les deux institutions multilatérales dans un communiqué.

Un porte-parole de la Banque mondiale a indiqué à l'AFP que cette suspension signifiait qu'aucun nouveau projet ou programme de développement ne serait approuvé par le Groupe Banque mondiale à moins de relever de l'assistance d'urgence, jusqu'à ce que la crise soit résolue.

Selon le communiqué, les deux organisations "se joignent à l'Union africaine et à la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pour condamner le coup d'Etat militaire, exhorter à une résolution rapide de la crise et appeler au retour du gouvernement légitime afin de conserver les gains de développement du pays et de son peuple".

"Ces dernières années, le Mali avait réalisé des progrès économiques et sociaux réguliers et renforcé sa gouvernance démocratique", indique encore le texte, notant que le putsch a eu lieu alors que "le pays était dans les derniers préparatifs d'élections démocratiques dont la tenue était prévue pour le mois prochain".

Peu de temps avant l'annonce de la Banque mondiale et de la BAD, le Conseil de sécurité des Nations unies avait appelé au "rétablissement immédiat de l'ordre constitutionnel et du gouvernement démocratiquement élu" au Mali.

Belga
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK