Mali: l'otage néerlandais libéré est arrivé à Bamako mardi

D'après des médias néerlandais citant le ministère néerlandais des Affaires étrangères, M. Rijke devrait rentrer dans son pays mardi soir. Aucune source jointe par l'AFP au ministère néerlandais des Affaires étrangères n'a souhaité faire de commentaire dans l'immédiat.

Des médias néerlandais ont également rapporté que l'épouse de l'ex-otage, Tilly Kettner, avait pris lundi un avion pour Bamako pour retrouver son mari "dans les prochains jours".

Sjaak Rijke avait été enlevé à Tombouctou (nord-ouest du Mali) le 25 novembre 2011 par un groupe d'hommes armés, sur la terrasse de son hôtel, avec plusieurs autres Occidentaux. Il était aux mains d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui avait diffusé en novembre 2014 sur internet une vidéo dans laquelle il s'exprimait à l'occasion de son 1.000e jour de détention.

M. Rijke a été libéré lundi à l'aube par des soldats des forces spéciales françaises lors d'une opération près de Tessalit, dans une région désertique de l'extrême nord-est du Mali, selon les autorités françaises.

Selon le porte-parole de l'état-major de l'armée française, le colonel Gilles Jaron, les forces spéciales françaises sont intervenues en sachant que des éléments armés détenaient potentiellement un otage.

Elles n'avaient pas de certitude sur l'identité de cette personne - y compris sa nationalité - mais savaient que celle-ci avait une "haute valeur" pour le groupe armé, qui avait un "comportement étrange" et "cherchait à protéger quelqu'un", a expliqué le colonel Jaron à Paris.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK