Mali: grande manifestation de paix dans un stade à Bamako

Ce rassemblement au Stade du 26 mars, le plus grand de la capitale malienne, s'est tenu à l'appel du Haut Conseil islamique du Mali (HCIM) dont le président, Mahmoud Dicko, possède une influence grandissante au Mali, pays à 90% musulman. Il a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l'islam), est allié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire.

Plusieurs hommes politiques, dont le Premier ministre controversé Cheikh Modibo Diarra, ont assisté au meeting au cours duquel M. Dicko et d'autres responsables religieux ont pris la parole. "Prions pour le Mali, prions pour la paix", a déclaré Mahmoud Dicko. "Nous ne sommes pas surpris de ce qui nous arrive, c'est la résultante de la trahison érigée en système" et de "la corruption", a-t-il ajouté, en demandant à tous les Maliens de s'entendre "pour le bien" de leur pays. Un important dispositif de sécurité a entouré le rassemblement qui s'est déroulé sans incident.


Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK