Mali: des milliers de manifestants pour soutenir la junte qui a pris le pouvoir

La vie a repris à Bamako
La vie a repris à Bamako - © AFP PHOTO /Habibou Kouyate

Des milliers de personnes ont défilé mercredi matin dans les rues de Bamako pour soutenir la junte militaire qui a renversé il y a près d'une semaine le président malien Amadou Toumani Touré, dit "ATT".

Les manifestants portaient pancartes et banderoles sur lesquelles on pouvait lire "A bas ATT", "A bas la France", "A bas la communauté internationale" ou encore "Vive la junte".

Ils scandaient également des slogans en hommage au chef de la junte, le capitaine Amadou Sanogo, tels que : "Sanogo solution! ".

"Sanogo est venu libérer le pays, j'espère qu'il mettra le pays sur les rails et je lui fais confiance à 100%", a déclaré un manifestant, Fousséni Koumaré, commerçant.

Kaba Diakhité, ingénieur, évoquant la situation dans le nord du Mali en proie depuis la mi-janvier à une rébellion touareg a affirmé : "ATT a vendu le Nord, c'est lui le chef rebelle". Le Mali, "c'est une démocratie de façade", a-t-il ajouté.

Les putchsites qui ont pris le pouvoir le 22 mars ont justifié accusent le régime du président Touré d'incompétence face à l'offensive des touareg.

Dimanche, Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (Sadi), seul parti d'opposition représenté à l'Assemblée nationale malienne dissoute (3 députés sur 147) par la junte, avait créé le Mouvement populaire du 22 mars (M22), favorable aux mutins.

Trente-huit partis politiques et une vingtaine d'associations ont de leur côté formé un Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FUDR) opposé à la junte. Ils réclament le retour à l'ordre constitutionnel, tout comme la communauté internationale.

Belga

 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK