Mali: au moins 24 morts dans un mouvement de panique

"Seize corps" ont été apportés à l'hôpital de Tombouctou et il y a eu 55 blessés, a indiqué à l'AFP une source hospitalière.

Par ailleurs, selon une source policière, "au moins huit autres corps n'ont pas transité par la morgue" de l'hôpital de Tombouctou. Ces personnes décédées auraient été enterrées très rapidement, comme le veut la tradition musulmane.

Un précédant bilan de source policière faisait état d'au moins 16 morts.

Le drame s'est produit aux abords de la plus ancienne mosquée de Tombouctou, la mosquée de Djinguereber, actuellement en chantier.

"Les populations faisaient le tour de la mosquée. C'est un rituel à chaque fête du Mouloud (naissance du Prophète) et il y a eu une impressionnante bousculade", a déclaré à l'AFP un témoin, Mohamed Bandjougou, joint par téléphone.

Expliquant les circonstances du drame, un responsable de la mairie de Tombouctou, refusant d'être identifié, a indiqué: "A cause des travaux, le passage côté nord de la mosquée est fermé. Pour passer, les fidèles ont trouvé une ruelle de fortune. Mais cette ruelle ne peut pas supporter le nombre de personne qui l'emprunte. Il y a donc eu bousculade. Quelqu'un a crié 'il y a un mort' et la panique s'est installée".

 

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK