Mali : Aqmi aux côtés de rebelles pour l'attaque d'une ville du Nord-Est

"Le mardi 24 janvier 2012, à 06H00 du matin (heure locale et heure GMT), la localité d'Aguelhoc a été une fois encore attaquée par des jihadistes d'Aqmi, des éléments du MNLA", le Mouvement national de libération de l'Azawad (rébellion), "et d'autres assaillants", déclare le ministère malien de la Défense dans un communiqué transmis à l'AFP, sans préciser l'identité des "autres assaillants" évoqués.

Il assure que les militaires maliens sont intervenus pour "sécuriser" la ville et sa population et, depuis, "occupent la localité d'Aguelhoc et ses environs immédiats".

C'est la première fois qu'il est officiellement fait état d'une connexion entre Aqmi et le MNLA, mouvement politico-militaire né fin 2011 de la fusion de groupes rebelles touareg.

La présence de jihadistes parmi les combattants à Aguelhoc (autre orthographe : Aguelhok) a été confirmée à l'AFP par un pensionnaire d'un institut de formation d'enseignants qui a été témoin des affrontements.


AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK