Russie: des milliers de manifestants d'opposition et pro-Poutine à Moscou

Vladimir Poutine et  Dmitry Medvedev  le 3 février 2012 à Gorki
2 images
Vladimir Poutine et Dmitry Medvedev le 3 février 2012 à Gorki - © Vladimir Rodionov (AFP)

Près de 90 000 partisans du Premier ministre russe Vladimir Poutine et 23 000 opposants étaient rassemblés samedi à Moscou, selon des chiffres donnés par la police et invérifiables de manière indépendante.

Les organisateurs de ces deux manifestations n'ont pour leur part donné aucune estimation. La température à Moscou était samedi en milieu de journée de - 17 degrés.

La troisième grande manifestation dans la capitale contre l'homme fort de Russie est un test crucial pour une coalition disparate d'opposants politiques et de personnalités de la culture ou des médias pour montrer que sa détermination ne faiblit pas.

Le froid (-16°C) sera le principal défi à Moscou pour le rassemblement de trois heures, ont reconnu les organisateurs appelant les protestataires à mettre des valenki, bottes de feutres traditionnelles portées par des paysans russes.

"Cette marche va permettre de vérifier à quel point notre dignité et notre attachement à la liberté résistent au froid", a déclaré à l'AFP l'écrivain Boris Akounine. Des dizaines de milliers de personnes sont aussi attendues aux manifestations anti-Poutine à Saint-Péterbourg (nord-ouest), Ekaterinbourg (Oural), Krasnoïarsk (Sibérie), Nijni Novgorod (Volga) et dans une vingtaine d'autres villes.

Manifestation contre les opposants de Vladimir Poutine

Une coalition nationaliste favorable au pouvoir a de son côté appelé à manifester le même jour contre les opposants à Vladimir Poutine, accusés de vouloir organiser une révolution en Russie.

Plusieurs employés du secteur public se sont plaints d'être sous pression ou de se voir proposer de l'argent pour participer à ce rassemblement.

La Russie connaît une vague de contestation sans précédent depuis l'avènement à la tête du pays en 2000 de Vladimir Poutine. Elle a été déclenchée par les législatives de décembre, marquées par des fraudes selon l'opposition, des observateurs russes et étrangers.

AFP
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK