Maldives: la deuxième ville de l'archipel est en proie au chaos

Un bâtiment de la police en proie aux flammes à Addu City
Un bâtiment de la police en proie aux flammes à Addu City - © AFP PHOTO/HAVEERU NEWS SERVICE

La deuxième plus grande ville de l'archipel des Maldives, Addu, était jeudi en proie au chaos après une nuit de violences au cours de laquelle des postes de police ont été attaqués et incendiés, a déclaré le maire d'Addu City.

"Il n'y a plus ni loi ni ordre. C'est un total effondrement", a indiqué par téléphone Abdulla Sodig.

Selon lui, la police était invisible tandis que des troupes d'une base militaire proche étaient occupés à protéger l'aéroport de Gan, où de nombreux touristes étrangers atterrissent depuis la capitale, Malé, avant d'être acheminés vers de luxueux hôtels répartis sur les îles.

L'aéroport de Gan est situé sur l'île de Gan, dans l'atoll d'Addu.

Avec 32 000 habitants, Addu City est la deuxième plus grande ville de cet archipel de l'océan indien qui compte 330 000 habitants.

Une crise politique s'est ouverte mardi sur l'archipel après la démission de l'ancien président, le premier démocratiquement élu, dans la foulée d'une mutinerie de policiers et de semaines de manifestations d'opposants.

L'ancien président Mohamed Nasheed a accusé son successeur, Mohamed Waheed, de l'avoir évincé du pouvoir lors d'un coup d'Etat orchestré par des dirigeants de l'opposition avec le soutien des forces de sécurité.

Des heurts se sont produits mercredi à Malé entre la police et des partisans de l'ancien président. Dans la soirée, la violence s'est propagée à plusieurs atolls, avec la mise à sac de postes de police et l'incendie de bâtiments gouvernementaux.

La famille de l'ancien président a fui au Sri Lanka.

Les voyages aux Maldives sont déconseillés.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK