Malawi: mobilisation contre la "purification sexuelle" des fillettes

Malawi: mobilisation contre la "purification sexuelle" des jeunes filles
2 images
Malawi: mobilisation contre la "purification sexuelle" des jeunes filles - © GIANLUIGI GUERCIA - BELGAIMAGE

Au Malawi, la moitié des filles sont mariées avant l'âge de 18 ans, dénonce The Guardian. Pour les y préparer, certains, essentiellement dans la Sud, leur impose la "purification sexuelle". Autrement dit, on les forces, parfois dès l'âge de 9 ans, à avoir des relations sexuelles avec un homme plus âgé.

L'homme, connu sous le nom de "hyène", est payé par les collectivités du sud du Malawi pour aller de village en village. Sa mission "nettoyer leur poussière d'enfance" pour préparer ces fillettes "à la vie d'adulte".

Une pratique de plus en plus rejetée par les adolescentes de cette partie du pays où des organisations locales tentent de leur venir en aide.

Il faut dire que cette tradition a des répercussions "dévastatrices", souligne The Guardian : le Malawi enregistre le taux le plus élevé de mortalité maternelle (plus de 100 pour 100 000 naissances vivantes) et 10% de la population est séropositive. Par ailleurs, 44 000 écolières ont dû abandonner l’école entre 2010 et 2013 suite à une grossesse ou un mariage arrangé, selon Human Rights Watch (HRW).

Mais aujourd'hui, dans ce pays où plus de 70% de la population est analphabète, les langues se délient et des groupes de soutien se forment. Profitant de cet élan, le HRW a appelé le gouvernement à fixer un âge minimum légal pour le mariage. Si rien n'a encore été officiellement mis en place pour aider ces jeunes filles, la solidarité s'organise.

Pour en savoir davantage, lisez l'article de The Guardian.

C. Biourge

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK