Se barricader chez soi en cas d'incendie? Le maire de Londres veut réviser les avis de sécurité

Le maire de Londres Sadiq Khan
Le maire de Londres Sadiq Khan - © ODD ANDERSEN - AFP

Sadiq Khan, le maire de Londres, a exprimé sa volonté de rendre les avis de sécurité pour les logements plus stricts, a-t-il annoncé devant des résidents en colère en raison de l'incendie qui a ravagé une tour d'habitation de la métropole londonienne mercredi.

Plusieurs habitants de l'édifice ont indiqué qu'il leur avait été recommandé par le passé de se cloîtrer chez eux en cas d'incendie. Ils étaient ainsi censés fermer leur porte et attendre l'arrivée des secours.

Sadiq Khan a fait savoir à la BBC qu'il comptait réviser ces avis. "C'est l'un des sujets qui a été signalé non sans raison par les habitants. Heureusement, ils ne sont pas restés dans leur appartement et se sont mis d'eux-mêmes à l'abri", a déclaré l'édile.

Mauvais avis de sécurité

Le maire a également indiqué que plusieurs résidents s'étaient alarmés de l'état du bâtiment, ainsi que du risque en cas de feu. "Ce sont des questions très importantes auxquelles il faut répondre", a-t-il souligné.

Sadiq Khan a rappelé que la capitale britannique, peuplée de quelque 8,7 millions d'habitants, comptait de nombreux immeubles et que la vie de leurs locataires ne pouvait être mise en danger par un mauvais avis de sécurité.

Un nombre indéterminé de personnes sont décédées lors de l'incendie qui a ravagé la Grenfell Tower, un bâtiment de 24 étages situé à North Kensington. Une cinquantaine de personnes ont été transportées à l'hôpital, tandis que plusieurs autres demeurent portées disparues.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK