Mahmoud Abbas menace à nouveau Israël de mettre fin à la coopération sécuritaire

Pour Mahmoud Abbas, la poursuite des annexions représente la fin de l'espoir d'une solution à deux Etats.
Pour Mahmoud Abbas, la poursuite des annexions représente la fin de l'espoir d'une solution à deux Etats. - © ALAA BADARNEH - AFP

Le président palestinien Mahmoud Abbas a renouvelé ce mardi ses menaces de mettre fin à la coopération sécuritaire avec Israël et les Etats-Unis, ajoutant que l’annexion de territoires en Cisjordanie annihilerait les chances de parvenir à la paix.

Le gouvernement palestinien est "absous, à partir d’aujourd’hui, de tous ses accords et ententes avec les gouvernements américain et israélien, et de toutes ses obligations basées sur ces ententes et ces accords, y compris celles relatives à la sécurité", a déclaré Abbas.

La fin de l’espoir d’une solution à deux Etats ?

Dans un discours prononcé après une rencontre avec la direction de l’Autorité palestinienne à Ramallah en Cisjordanie, le dirigeant de 85 ans a également prévenu que toute annexion israélienne en Cisjordanie mettrait fin à l’espoir de parvenir à une solution à deux Etats.

Abbas a, à de multiples occasions, menacé de mettre fin à la coopération sécuritaire avec Israël, et déjà annoncé la rupture de "toutes les relations" avec Israël et les Etats-Unis dans le sillage de l’annonce du plan Trump sur le conflit israélo-palestinien. Il n’a donné aucun détail sur ce que cette déclaration aurait pour conséquences en pratique.


►►► Lire aussi : conflit israélo-palestinien : l’UE demande au nouveau gouvernement israélien de renoncer aux annexions


Le nouveau gouvernement israëlien Netanyahu/Gantz doit présenter à partir du 1er juillet sa stratégie pour traduire dans les faits le plan Trump, qui prévoit l’annexion à Israël de la vallée du Jourdain (30% de la Cisjordanie) et des plus de 130 colonies, ainsi que la création d’un Etat palestinien sur un territoire amputé.

Fin de 500 jours de crise politique en Israël (sujet JT du 17 mai)