Madagascar: des Indonésiennes à l'origine du peuplement de l'île?

Baobabs à Madagascar
Baobabs à Madagascar - © Aline Ranaivoson (AFP)

Le peuplement de Madagascar coïnciderait avec l'arrivée sur cette île d'une trentaine de femmes originaires de l'archipel indonésien voici environ 1.200 ans, suggère une étude qui a comparé le génome de la population malgache et celui de différentes régions d'Indonésie.

A la fois biologiquement et linguistiquement, la population malgache est aussi bien liée à l'Afrique voisine qu'à l'Asie du sud-est beaucoup plus lointaine. De nombreuses études génétiques, ethnographiques et archéologiques ont confirmé cette double ascendance afro-asiatique.

En revanche, l'histoire et les conditions du peuplement initial de Madagascar restent largement méconnues, faute d'archives.

Pour tenter d'élucider les circonstances de la colonisation de l'île, Murray Cox, de l'Institut de biologie moléculaire de l'Université Massey, en Nouvelle-Zélande, et ses collègues ont simulé un modèle génétique de ce peuplement. Ils se sont concentrés sur la seule lignée maternelle, beaucoup plus facile à retracer par les analyses ADN.

Pour ce faire, ils se sont appuyés sur les échantillons d'ADN déjà existants de 2745 individus représentatifs de douze groupes d'îles composant l'archipel indonésien.

Ils ont ensuite croisé cette base de données génétiques avec l'ADN de 266 personnes issues de trois groupes ethniques malgaches, en se concentrant sur des "marqueurs" génétiques caractéristiques des habitants actuels de Madagascar: le "motif polynésien" et plus particulièrement une variante de celui-ci, récemment identifiée et baptisée "motif malgache".

Ils ont mis en évidence le fait que seuls 2% des Indonésiens modernes étaient porteurs du "motif polynésien" et que le "motif malgache" était quasiment inexistant chez eux, alors qu'il est présent chez 22% de l'échantillon malgache, et même à 50% chez l'une des ethnies testées.

Plusieurs scénarios sont possibles

A partir de ces critères, les chercheurs ont pu reconstruire les différents scénarios de peuplement de Madagascar à l'aide d'une puissante modélisation informatique, l'équivalent d'un ordinateur de bureau tournant à plein régime sans discontinuer durant un an et quatre mois.

L'hypothèse "la plus probable indique que Madagascar a été peuplée il y a 1170 ans". Il en découlerait "qu'un très petit nombre de femmes a fondé la population malgache, 30 étant la meilleure estimation", selon cette étude publiée mercredi dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society B.

93% de ces femmes, qui étaient selon toute probabilité accompagnées d'hommes, possédaient des ancêtres indonésiens, ajoutent les chercheurs.

Certes, cela paraît un effectif fondateur bien faible comparé à celui d'autres populations dans le monde. "Mais il cadre bien avec le fait que de nombreux Malgaches sont porteurs d'une séquence identique sur leur ADN mitochondrial", la partie du patrimoine génétique héritée exclusivement par la lignée maternelle, en l'occurrence le fameux "motif malgache", relèvent les auteurs de l'étude.

Peuplement de Madagascar par des négociants maritimes venus d'Indonésie? Politique de colonisation délibérée encouragée par l'Empire de Srivijaya, une cité-Etat du sud de Sumatra encore prospère à l'époque?

Les chercheurs évoquent une troisième piste cadrant avec leur scénario: un navire naufragé sur l'Océan indien qui aurait fini sa course sur les côtes malgaches, un cas de figure improbable mais compatible, selon eux, avec les courants océaniques et les cycles de la mousson dans cette région.

AFP
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK