Macron reçoit les pompiers de Notre-Dame à l'Élysée : "Vous avez été l'exemple parfait"

Macron remercie les pompiers de Notre-Dame: "Vous avez été l'exemple parfait"
2 images
Macron remercie les pompiers de Notre-Dame: "Vous avez été l'exemple parfait" - © CHRISTOPHE PETIT TESSON - AFP

Le président Emmanuel Macron a salué jeudi « l’exemplarité » des pompiers et des autres personnes mobilisées qui ont sauvé in extremis des flammes la cathédrale Notre-Dame de Paris, où des travaux étaient en cours sur « trois points de fragilité majeurs » dont souffre encore l’édifice.

« Je voulais aujourd’hui, très symboliquement et vite, vous recevoir pour très simplement vous dire 'merci' », a dit le chef de l’Etat, soulignant qu’ils avaient pris « tous les risques » pour sauver la cathédrale et ses trésors lundi soir.

« Vous avez été l’exemple parfait de ce que nous devons être », a déclaré Emmanuel Macron en recevant au palais présidentiel de l’Elysée 300 personnes, 250 pompiers de Paris, des pompiers de la région parisienne, des policiers, des membres de la Croix Rouge et de la Protection civile qui, tous, ont contribué à sauver l’édifice de la destruction.

Quinze heures contre les flammes

Dans une allocution solennelle prononcée lundi soir, le chef de l’Etat avait déjà loué le travail des pompiers, qu’il avait qualifiés de « héros ». Parfois au péril de leur vie, les soldats du feu avaient lutté contre les flammes quinze heures durant dans la nuit de lundi à mardi, sauvant in extremis la cathédrale.

L’incendie qui a suscité l’émotion dans le monde entier et un afflux de dons inédit – 850 millions d’euros jeudi – a mobilisé 600 pompiers au total.


►►► À lire aussi : Polémique en France autour des dons pour Notre-Dame : et combien pour la misère sociale ?


Une soixantaine de pompiers restent au chevet de Notre-Dame pour éviter toute reprise de feu, et des poutres ont été acheminées pour aider à consolider certains points.

Un effort de la nation tout entière

« On attaque beaucoup l’Etat, la puissance publique […]. Mais dans ces moments où le feu est là, où la menace est la pire, l’Etat a cette force extraordinaire d’un seul coup de s’organiser – quand je dis l’Etat, c’est la nation tout entière », a-t-il dit.

« Nous avons vu sous nos yeux s’organiser de manière parfaite, en quelques instants, les bonnes décisions, les bons gestes, la responsabilité, le courage, la solidarité, l’organisation millimétrée qui a permis cela », a ajouté le président de la République.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK