"Macron a avancé comme pendant la campagne sans se soucier d'un équilibre incertain"

Pierre Mathiot, ex-directeur de Sciences Po Lille
Pierre Mathiot, ex-directeur de Sciences Po Lille - © Capture d'écran YouTube

Une équipe paritaire de 22 ministres et secrétaires d'Etat, issus de la gauche, de la droite, du centre et de la société civile. Le premier gouvernement du quinquennat d'Emmanuel Macron a été dévoilé ce mercredi après-midi. Pour l'ex-directeur de Sciences Po Lille, Pierre Mathiot, "Emmanuel Macron a avancé comme pendant la campagne, sans se soucier d'une espèce d'équilibre incertain entre droite et gauche". 

Interrogé par Eddy Caekelberghs dans Au bout du Jour, Pierre Mathiot estime que le nouveau gouvernement français reflète plus la ligne politique du président français, plutôt que celle de son Premier ministre: "C'est un gouvernement Macron, il a installé des ministres comme il l'avait dit: un alliage et droite et gauche, et des membres de la société civile. Et c'est aussi un petit peu le gouvernement du Premier ministre. Il y a au moins deux personnes qui viennent de droite: Bruno Le Maire et Gérald Darmanin. Ce ne sont pas des proches d'Edouard Philippe mais il s'agit de prise de guerre chez Les Républicains qui vont renforcer l'aile droite du gouvernement Philippe."

Des techniciens, non-élus, avec un niveau de connaissances important

Pierre Mathiot précise son analyse sur la composition de ce gouvernement: "C'est un certain nombre de personnes qui viennent du Parti socialiste et du parti radical de gauche (...) Il y a quand même un axe centriste relativement important autour de François Bayrou, Marielle De Sarnez, Sylvie Goulard. Sinon, ce sont des techniciens, non-élus jusqu'à présent, avec un niveau de connaissances de leur secteur relativement important."

Ecoutez l'analyse de Pierre Mathiot dès 19h10 sur La Première 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir