Macédoine: des milliers de manifestants contre le nouveau nom du pays

Plusieurs milliers de partisans de l'opposition de droite en Macédoine ont manifesté mercredi à Skopje contre le Premier ministre Zoran Zaev, qui veut obtenir la ratification par le parlement d'un accord conclu avec la Grèce sur le nouveau nom du pays.

Les manifestants, qui agitaient le drapeau rouge et jaune de la Macédoine, se sont rassemblés à l'appel du parti nationaliste VMRO-DPMNE qui a été chassé du pouvoir en 2017 et n'a pas réussi à empêcher le vote le 20 octobre au Parlement macédonien en faveur du début du processus pour changer le nom du pays.

Un accord conclu en juin entre Zoran Zaev et son homologue grec Alexis Tsipras prévoit de baptiser "République de Macédoine du nord" ce petit pays pauvre des Balkans. Si l'accord est définitivement entériné par le parlement macédonien, la Grèce a promis de lever son veto à l'adhésion de la Macédoine à l'Otan et à l'UE.

"Nous allons vous montrer quelle est votre place dans l'Histoire, la partie sombre de l'Histoire, aux prochaines élections anticipées ou régulières", a déclaré le chef du VMRO-DPMNE Hristijan Mickoski dans un discours devant les manifestants. Il a dénoncé une "situation d'humiliation nationale" et appelé à des manifestations hebdomadaires dans la capitale. Les anciens du parti ont défilé du siège du VMRO-DPMNE jusqu'au parlement.

Après le premier vote mouvementé du 20 octobre, au cours duquel plusieurs députés du VMRO-DPMNE ont fait défection pour approuver le lancement du processus en vue du changement de nom, le parlement prépare les amendements devant inscrire le nouveau nom dans la Constitution. Un vote final pour entériner le changement devra recueillir les deux tiers des voix.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK