Libye: les combats continuent à Tripoli, Mouammar Kadhafi est-il encore là?

Seif al-Islam Kadhafi porté par des supporters à côté du portrait de son père
Seif al-Islam Kadhafi porté par des supporters à côté du portrait de son père - © IMED LAMLOUM (AFP)

Les combats se poursuivent dans la capitale libyenne. Les rebelles font face à des poches de résistance, notamment autour de la résidence de Mouammar Kadhafi. Le colonel n'a toujours pas été localisé. De façon inattendue, l'un des fils du dirigeant libyen s'est présenté devant les journalistes.

Seif al-Islam, un des fils du colonel Mouammar Kadhafi, a démenti son arrestation. Il s'est présenté, la nuit dernière, devant des journalistes à Tripoli. Le fils du dirigeant libyen a affirmé que la capitale était "sous le contrôle" du régime. Il a ajouté que son père se trouvait toujours dans la capitale libyenne.

Cette apparition contredit les informations données dimanche par le Conseil National de Transition et la Cour Pénale Internationale. Parallèlement, Mohamed Kadhafi, un autre fils du colonel, dont l'arrestation avait été annoncée dimanche par les rebelles, est parvenu à s'échapper.

La situation reste confuse

L'incertitude persiste sur le sort de Mouammar Kadhafi. Tripoli reste le théâtre d'affrontements entre rebelles et pro-Kadhafi. Alors que  la rébellion dit contrôler en grande partie la capitale libyenne, les forces loyalistes restent présentes dans plusieurs poches.

Les combats se concentrent autour de Bab al Aziziah, autour de la résidence Mouammar Kadhafi. Certaines sources ont affirmé qu'il se cachait dans ce secteur.

La joie ressentie dimanche par la population favorable aux rebelles à l'arrivée des insurgés dans la capitale s'est envolée. Chaque rue et chaque immeuble constituent un nouveau front possible. L'électricité a été coupée dans la ville et, les habitants de Tripoli ont passé la nuit cloîtrés chez eux.

 

Nicolas Willems

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK