Lutte contre l'Etat islamique: les F-16 néerlandais en route pour la Jordanie pour relever les avions belges

Six chasseurs F-16 néerlandais se sont envolés mercredi matin de la base aérienne de Volkel.
Six chasseurs F-16 néerlandais se sont envolés mercredi matin de la base aérienne de Volkel. - © YORICK JANSENS - BELGA

Six chasseurs F-16 néerlandais se sont envolés mercredi matin de la base aérienne de Volkel (sud des Pays-Bas) pour la Jordanie, où ils participeront - en principe durant toute l'année 2018 - aux opérations de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), a annoncé le ministère de la Défense à La Haye.

Les appareils néerlandais, qui opèreront au départ de la base d'Azraq, en Jordanie, succèdent à des F-16 belges revenus de mission le 26 décembre dernier.

Accord flip-flop

Les Pays-Bas déploient, en vertu d'un accord de relève mutuelle avec la Belgique - appelé "flip-flop" par les militaires - six F-16 en Jordanie, dont deux en réserve. Ces chasseurs-bombardiers doivent intervenir en Irak et dans l'est de la Syrie. Ils sont mis en oeuvre par quelque 150 militaires néerlandais qui ont déjà rejoint la Jordanie au cours des derniers jours, tout comme une trentaine de Belges chargés d'assurer la protection au sol du détachement binational.

Les F-16 belges ont au total opéré depuis octobre 2014 durant 27 mois - mais en deux épisodes - au départ de la base d'Azarq, réalisant environ 5% des missions effectuées par la coalition.

Ils ont effectué 991 missions (soit 2.031 "sorties" individuelles) en 9.500 heures de vol et largué près d'un millier (999) de bombes "intelligentes" à guidage de précision (par laser et/ou GPS).

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK