Londres nomme une nouvelle ambassadrice aux Etats-Unis, dans un moment crucial post-Brexit

Karen Pierce lors d'une réunion du conseil de sécurité de l'ONU à New York le 20 août 2019
Karen Pierce lors d'une réunion du conseil de sécurité de l'ONU à New York le 20 août 2019 - © Johannes EISELE

Le gouvernement britannique a nommé vendredi Karen Pierce, actuellement à l’ONU, ambassadrice du Royaume-Uni à Washington, poste-clé après le Brexit qui était vacant depuis un scandale diplomatique.

La nomination de la diplomate pour remplacer Kim Darroch, contraint à la démission après la divulgation de commentaires désobligeants à l’égard de Donald Trump, intervient à un moment crucial des relations entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

Après le Brexit, Londres cherche à négocier un nouvel accord commercial ambitieux avec Washington mais a irrité Donald Trump après avoir donné son feu vert à une participation limitée au réseau 5G de l’équipementier de télécoms chinois Huawei, malgré les mises en garde américaines.

Première femme à ce poste

"C’est un moment d’énorme opportunité pour l’amitié entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab dans un communiqué.

Première femme à ce poste, Karen Pierce, actuellement ambassadrice britannique à l’ONU, est considérée par le Premier ministre Boris Johnson comme une diplomate "exceptionnelle", a déclaré son porte-parole vendredi.

Le président américain apprécie lui aussi particulièrement Karen Pierce, qu’il a un jour qualifiée de "fabuleuse", selon le Daily Mail.


►►► À lire aussi : Brexit : le Royaume-Uni devra ajouter 1,3 milliard d’euros au budget 2019 de l’UE


Mme Pierce, 60 ans, est impatiente de "renforcer et d’approfondir encore plus la relation spéciale entre nos deux pays et peuples", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Elle succède à Kim Darroch, contraint à la démission en juillet dernier après la fuite de mémos diplomatiques peu flatteurs à l’égard du président américain Donald Trump.

Ces fuites avaient provoqué la colère de Donald Trump qui avait assuré qu’il n’aurait "plus de contact" avec Kim Darroch, qu’il avait qualifié de "type très stupide". Donald Trump avait en outre vertement critiqué la Première ministre conservatrice de l’époque Theresa May qui avait affiché son soutien au diplomate.

Karen Pierce a débuté dans la diplomatie britannique en 1981 et a notamment travaillé à Tokyo, Washington, et dans les Balkans. Originaire du nord-ouest de l’Angleterre, elle a aussi été ambassadrice du Royaume-Uni en Afghanistan de 2015 à 2016.

Elle deviendra ambassadrice à Washington dès que le gouvernement américain aura formellement confirmé cette nomination.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK