Libye: violents bombardements aériens de l'Otan sur Tripoli

Des jeunes recrues chez les insurgés apprennent à manier un lance-roquettes
Des jeunes recrues chez les insurgés apprennent à manier un lance-roquettes - © SAEED KHAN (AFP)

Des avions de l'Otan ont mené plusieurs frappes sur la capitale de la Libye. Le complexe résidentiel de Mouammar Kadhafi était notamment visé.

Au total, des avions ont mené huit frappes pendant environ trois heures, sur Tripoli. Des sirènes et des tirs ont été entendus, une partie de la nuit, dans la capitale libyenne, alors que les appareils de l'Otan étaient en train de survoler la ville. Aucun bilan de ces bombardements n'est disponible pour l'instant. Plusieurs témoins affirment que des bâtiments appartenant à Mouammar Kadhafi ont été visés par les frappes de l'Otan.

Par ailleurs, les rebelles ont marqué, lundi, une nette avancée contre les forces du colonel Kadhafi, dans l'ouest de la Libye. A l'ouest de Misrata, les troupes rebelles ont avancé d'une quinzaine de km, érigeant des barricades. Elles se sont rapprochées de Zliten, une ville de 200 000 habitants, à quelque 150 km de Tripoli.

Sur le plan humanitaire, le premier navire de ravitaillement a accosté dans la ville assiégée de Misrata, après cinq jours d'attente.

Enfin, de violents affrontements ont été signalés au sud d'Ajdabiya, une localité aux mains des rebelles située à environ 150 km au sud de Benghazi, leur bastion dans l'est du pays. Face à l'évolution de la situation, le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a fait part, lundi, de son optimisme.

 

Nicolas Willems

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK