Libye: plus de 100 morts dans des combats entre tribus pour le contrôle de la contrebande

Depuis le début des combats, "113 personnes ont été tuées et 241 blessées" parmi les Toubous, a indiqué le chef de cette tribu, Issa Abdelmajid, tandis que la tribu des Zouwaya a fait état de 20 morts et 40 blessés parmi ses membres. Il n'a pas été possible dans l'immédiat de vérifier ces bilans.

Les affrontements entre les deux tribus avaient éclaté le 12 février dans la ville de Koufra au sud-est de la Libye, frontalier du Tchad, du Soudan et de l'Egypte. M. Abdelmajid est un ex-opposant de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi. De son côté, le porte-parole du Conseil local de Koufra, Younes Zwei, de la tribu des Zouwaya, a indiqué que la ville combattait des Tchadiens et des Soudanais, dont plusieurs ont été tués ou arrêtés.

Les Toubous, qui vivent aussi dans les pays frontaliers comme le Niger et le Tchad, contestaient leur marginalisation sous le régime de Kadhafi qui refusait d'accorder la citoyenneté à certains de leurs membres, invoquant leurs origines tchadiennes. Koufra, ville de 40 000 habitants située au sud-est de la Libye, frontalier du Tchad, du Soudan et de l'Egypte, est un point de passage stratégique de contrebandiers du désert. Selon une source du CNT, les tribus s'affrontent pour le contrôle de la contrebande dans cette région.

Belga
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK