Libye: lourdes pertes des forces pro-CNT dans la bataille de Syrte

"Premiers chiffres: 11 martyrs et 34 blessés," a indiqué le Conseil militaire de Misrata, la grande ville rebelle située au nord-ouest de Syrte, dans un communiqué, faisant état de la capture de 40 combattants pro-Kadhafi.

Vendredi, de nouvelles brigades du Conseil national de transition (CNT) se dirigeaient toutefois vers la ville méditerranéenne depuis l'ouest et le sud.

"La plupart des brigades sont à environ 20 km au sud de Syrte, dans les villages de Jaraf et Egbeba", a indiqué à l'AFP Sadiq Faytouri, responsable logistique de la Brigade Qabra, interrogé au point de ravitaillement côtier de Hassan, à 60 km à l'ouest de Syrte. "Nous nous attendons encore à des combats avec les kadhafistes mais nous espérons prendre le contrôle total de Syrte aujourd'hui. Il y a aussi des kadhafistes cachés à Wadi Jaraf, à une trentaine de km de Syrte", a dit vendredi à l'AFP Salah al-Areg, un combattant de la Brigade al-Wadi.

Les hommes du CNT, aidés dans leur avancée par les frappes de l'Otan, enterraient vendredi matin quatre kadhafistes tués dans ces bombardements, a constaté une journaliste de l'AFP. "Hier, l'Otan bombardait devant nous, en progressant, on a trouvé ces corps", a déclaré vendredi à l'AFP un combattant, Khalid al-Juder.

Selon le Conseil militaire de Misrata, ses combattants ont lancé l'assaut sur trois fronts jeudi contre Syrte, un des derniers bastions du colonel Kadhafi. "Nos révolutionnaires sont entrés à Syrte aujourd'hui (jeudi) par trois axes principaux", avait affirmé jeudi le Conseil militaire de Misrata.

Le Conseil militaire a ensuite affirmé que "les révolutionnaires de Misrata avaient atteint le centre-ville de Syrte", "contrôlaient désormais les entrées à la ville et commençaient à passer au peigne fin" le secteur pour débusquer les pro-Kadhafi. Jeudi matin, un convoi, de 900 véhicules selon le Conseil militaire, était parti de Misrata vers l'est en longeant la côte avant de se diviser pour encercler Syrte sur trois fronts.

Jeudi soir, Moussa Ibrahim, porte-parole du dirigeant déchu, a assuré que les forces pro-Kadhafi étaient "très bien préparées" et déterminées à "résister jusqu'à la victoire".

"Nous poursuivons notre résistance jusqu'à la victoire, la récupération de la Libye et sa libération totale de ce projet de colonisation. La bataille est loin d'être finie, nous avons toujours la capacité de résister et de vaincre", a-t-il dit lors d'une intervention par téléphone sur la chaîne Arraï basée en Syrie et qui diffuse régulièrement des messages de Mouammar Kadhafi.


AFP
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK