Libye: le Congrès fait tomber le gouvernement de Ali Zeidan

L'ex-Premier ministre libyen Ali Zeidan a été interdit de voyage après son limogeage
L'ex-Premier ministre libyen Ali Zeidan a été interdit de voyage après son limogeage - © Belga

Le Congrès général national (CGN, Parlement), plus haute autorité politique de Libye, a voté mardi en faveur d'un retrait de confiance au Premier ministre Ali Zeidan. Interdit de voyage, le Premier ministre a pris la fuite et fait escale à Malte. L'avion privé le transportant Ali Zeidan a fait escale à Malte quelques heures mardi au soir, a révélé à la presse le Premier ministre maltais Joseph Muscat. La chaine d'information saoudienne Al-Arabiya annonce de son côté que l'aéronef s'est posé mercredi matin à Düsseldorf, en Allemagne.

"Le Congrès a voté pour le retrait de confiance au Premier ministre Ali Zeidan avec 124 voix et chargé le ministre de la Défense Abdallah al-Theni d'assurer l'intérim", a annoncé le CGN sur son site internet.

Le gouvernement d'Ali Zeidan est régulièrement critiqué pour n'avoir pas su rétablir la sécurité dans le pays, plus de deux ans après la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

On lui reproche en outre de n'avoir pas résolu une crise pétrolière qui dure depuis plusieurs mois, suite à la fermeture des principaux ports pétroliers par des protestataires qui tentent depuis samedi d'exporter leur première cargaison de brut en dehors de tout contrôle de l'Etat.

L'ex-Premier ministre, interdit de voyage, en fuite

Selon un document publié sur la page Facebook du bureau procureur général, Ali Zeidan a été interdit de voyager en raison de son implication présumée dans cette affaire de détournement d'argent public. D'après le document, il est soupçonné d'implication dans une affaire de chèques donnés à ces protestataires, en contrepartie de la levée du blocage.

Selon M. Muscat, "l'avion s'est arrêté à Malte pendant deux heures le temps de se ravitailler avant de repartir vers un autre pays européen".

Le Premier ministre maltais n'a pas précisé la destination de l'avion privé de l'ancien Premier ministre libyen destitué.

"La situation du pays devient insupportable"

Ses détracteurs au Congrès ont essayé à plusieurs reprises de faire tomber le gouvernement, mais n'ont jamais atteint le quorum nécessaire, à savoir 120 voix sur les 194 membres que compte le CGN.

Mardi, avant de passer au vote, une députée avait indiqué qu'un consensus avait été trouvé pour faire tomber le gouvernement. "La situation du pays devient insupportable. Même les députés qui soutenaient le Premier ministre, n'ont plus le choix", a déclaré Souad Gannour.

Ali Zeidan, un indépendant appuyé par les libéraux, accusait régulièrement les islamistes de vouloir l'éjecter pour prendre le pouvoir en Libye et refusait de démissionner.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK