Libye: formation d'une coalition politique prônant un islam modéré

Mahmoud Jibril
Mahmoud Jibril - © SABRI ELMHEDWI (archives EPA)

L'ex-Premier ministre libyen Mahmoud Jibril a annoncé mercredi soir la création d'une coalition prônant un islam modéré et regroupant plus de 40 partis et plus de 200 organisations de la société civile, en vue des prochaines élections d'une assemblée constituante en juin.

"L'alliance des forces politiques patriotiques" regroupe, selon Mahmoud Jibril, 44 organisations politiques, 236 associations de la société civile et 281 personnalités nationales indépendantes.

Il a ajouté que les régions étaient représentées dans la coalition qui regroupe aussi les Amazigh, les Toubous et les Touaregs ainsi que des clubs sportifs.

La formation de cette alliance représente, selon lui, "un message fort: les citoyens libyens de différentes régions et appartenances ont décidé que l'étape de reconstruction a commencé". "Le vrai travail commence aujourd'hui", a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse.

Selon lui, "aucune partie n'a été exclue de cette coalition" qui prône notamment un "islam centriste et modéré", un développement équilibré dans toutes les régions et une décentralisation du pouvoir.

Un secrétariat général de cette alliance devrait être élu le 12 mars à Benghazi

Présenté souvent comme le leader d'un courant libéral en Libye, Mahmoud Jibril a précisé qu'il ne représentait "aucune idéologie" et qu'il respectait "toutes les autres opinions".

"Ceux qui m'intéressent sont ceux qui proposent les solutions, qu'ils soient islamistes, libéraux ou laïcs", a-t-il dit.

Sous l'ancien régime de Mouammar Kadhafi, les partis politiques étaient interdits et la société civile était quasi-inexistante.

Les Libyens sont appelés à élire une assemblée constituante en juin.

Belga
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK