Libye: Conditions difficiles à Misrata

Des dizaines de Libyens ayant fui par bateau Misrata ont fait état samedi soir de conditions sans nom dans cette ville assiégée par les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi.

"Il n'y a pas un mot assez fort pour décrire la situation. Le mot 'désastre' n'est même pas assez puissant", a déclaré le capitaine Ali Sbak, dont le bateau fait souvent le trajet entre Misrata et Benghazi, fief de la rébellion libyenne à l'extrémité est du golfe de Syrte, dans le cadre d'une opération humanitaire.

Un autre bateau, avec à son bord une cinquantaine de passagers, a arrimé samedi soir au port de Benghazi. Aucune des personnes à bord de ce bateau ayant fui Misrata n'était blessé ou malade, mais plusieurs d'entre elles ont fait état de conditions difficiles dans cette ville théâtre de violents affrontements.

"Plusieurs immeubles sont détruits... Il y a eu des tirs dans toutes les directions, même sur des gens tentant de fuir la ville. La population a besoin d'aide", a dit un rescapé de Misrata, Ahmed Benadin. "L'insécurité est omniprésente", a résumé une femme.

"Plusieurs d'entre nous combattions sur le terrain, mais nous avons évacué nos familles par bateau parce qu'elles avaient trop peur. Kadhafi tire sur nos maisons", a affirmé un autre passager.

Selon des sources médicales, au moins 200 personnes sont mortes à Misrata depuis le début de l'insurrection en Libye. La Croix-Rouge a acheminé samedi par bateau des médicaments et du personnel afin de traiter environ 300 personnes blessées dans cette ville.


Belga
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK