Libérée, Asia Bibi se trouve toujours au Pakistan, selon le ministère des Affaires étrangères

Libérée, Asia Bibi se trouve toujours "au Pakistan", selon le ministère des Affaires étrangères
Libérée, Asia Bibi se trouve toujours "au Pakistan", selon le ministère des Affaires étrangères - © HANDOUT - AFP

La Pakistanaise Asia Bibi, chrétienne qui a passé des années dans le couloir de la mort après avoir été condamnée pour blasphème, a été libérée dans la nuit de mercredi à jeudi mais se trouve toujours dans le pays, selon un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"Elle est toujours au Pakistan", a indiqué ce porte-parole, Muhammad Faisal, à l'AFP, alors que certains médias avaient fait état d'un départ dans la nuit pour l'étranger.

Asia Bibi, dont le cas a mobilisé la communauté internationale, avait été acquittée par la Cour suprême il y a une semaine. La perspective de sa libération avait cependant entrainé la fureur d'islamistes locaux du petit parti radical Tehreek-e-Labaik Pakistan (TLP), qui ont bloqué trois jours durant les principaux axes du pays, poussant le gouvernement du Premier ministre Imran Khan à signer un accord controversé avec eux.

L'exécutif s'y est engagé à lancer une procédure visant à interdire à Asia Bibi de quitter le territoire et à ne pas bloquer une requête en révision du jugement d'acquittement.

Les islamistes radicaux veulent son exécution

Les milieux islamistes radicaux qui appellent de longue date à l'exécution de Mme Bibi ont annoncé une grande manifestation jeudi à Karachi, la grande ville du sud du Pakistan. D'autres pourraient suivre vendredi. Le parti TLP va quant à lui réunir sa direction jeudi pour "analyser toute la situation", a indiqué son porte-parole Pir Ijaz Ashrafi à l'AFP.

Selon plusieurs sources aéroportuaires, Mme Bibi, qui était emprisonnée depuis des années dans la ville de Multan (centre) a été évacuée mercredi soir à bord d'un avion à destination d'Islamabad.

Mme Bibi, ouvrière agricole chrétienne âgée d'une cinquantaine d'années et mère de famille, avait été condamnée à mort en 2010 pour blasphème à la suite d'une dispute avec des villageoises musulmanes au sujet d'un verre d'eau.

 

Archive : JT 01/11/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK