Libération des otages enlevés au Bénin: le récit d’une opération complexe

Voici le récit de l’opération qui a permis la libération de quatre otages et qui a coûté la vie à deux militaires français.

Les deux Français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas auront été retenus 10 jours, capturés lors d’un safari au Bénin dans le parc national de la Pendjari. Le corps de leur guide est alors retrouvé ainsi que leur voiture calcinée. Les deux otages seront finalement libérés par un commando Français. Deux militaires ont perdu la vie dans cette opération menée dans le plus grand secret.

L’opération de la dernière chance

C’était cette nuit-là ou jamais. Pendant 10 jours, les forces spéciales françaises aidées par le renseignement américain traquent les ravisseurs. Après avoir analysé un territoire grand comme la moitié de la France, les forces spéciales repèrent les otages. Enlevés au Bénin, ils se retrouvent à présent au Burkina Faso. Ils vont être transférés vers un autre pays – le Mali – livrés à un autre groupe terroriste. Il ne faut pas traîner. Il ne faut pas que les terroristes passent la frontière, car si l’échange à lieu, il sera impossible de les récupérer. Les militaires saisissent donc la dernière occasion, l’ultime halte du convoi avant le Mali. Elle finit par arriver en pleine nuit au Burkina. L’opération est décidée, réglée comme du papier à musique. Une vingtaine de commandos participent à la mission.

La pénombre et puis le silence

Pas une lumière, les unités s’approchent dans le noir absolu à 200 mètres du groupe. Une sentinelle veille, il ne faut pas être repéré. Les troupes avancent dans le silence absolu en terrain découvert. Repérés à une dizaine de mètres des tentes des terroristes, les militaires français entendent alors le cliquetis des armes qui se chargent. Ils foncent vers les abris, décident de ne pas tirer. Il ne faut pas blesser les otages.

Finalement, deux militaires seront tués, quatre ravisseurs abattus, mais les deux otages français sont sains et saufs. À leurs côtés se trouvent deux autres prisonnières, une Américaine et une Sud-Coréenne. Leurs pays ne savaient pas qu’elles avaient disparu.

Les deux ex-otages français arrivent en France ce samedi. Ils seront accueillis en fin d’après-midi par le président Macron.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK