Liban : démission du gouvernement d'Hassan Diab

C'est le ministre libanais de la Santé qui l'a déclaré en premier à l'issue d'une réunion du gouvernement ce lundi. "Le gouvernement tout entier a remis sa démission suite à l'explosion dévastatrice de la semaine dernière dans le port de Beyrouth."

Le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a ajouté aux journalistes présents que le Premier ministre Hassan Diab se rendrait au palais présidentiel pour "remettre la démission au nom de tous les ministres". 

C'est donc désormais chose faite.

Hassan Diab, à la tête du gouvernement depuis près de sept mois, s'est s'adressé aux Libanais après une réunion qui a rassemblé tout son gouvernement.

Le gouvernement a tenu une réunion cet après-midi, au cours de laquelle "la plupart des ministres étaient en faveur d'une démission" du cabinet, a déclaré à l'AFP Vartiné Ohanian, ministre de la Jeunesse et des Sports.

Quatre membres de l'équipe ont déjà annoncé leur démission depuis dimanche, à la suite de la terrible explosion du 4 août, due à un énorme dépôt de nitrate d'ammonium, qui a fait au moins 160 morts et relancé la contestation populaire.

Le premier ministre libanais a concédé que l'explosion de Beyrouth est le résultat d'une corruption endémique.

Face à l'ampleur du drame et la colère de la population, le ministre des Finances Ghazi Wazni a annoncé sa décision lundi, juste après celle de la ministre de la Justice Marie-Claude Najm. La ministre de l'Information Manal Abdel Samad et le ministre de l'Environnement Damianos Kattar avaient claqué la porte dimanche.

La démission du gouvernement ne devrait cependant pas satisfaire le mouvement de protestation populaire qui réclame le départ de toute la classe politique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK