Les Vingt-sept approuvent les principales dispositions du certificat sanitaire européen

Les représentants des États membres de l'UE ont validé les lignes directrices encadrant les principales dispositions techniques du futur certificat sanitaire européen, a annoncé jeudi la Commission européenne, qui presse les Vingt-sept et le Parlement dans ce dossier.

Le document est destiné, dans la perspective de la saison estivale, à faciliter les déplacements des Européens pouvant ainsi attester qu'ils ont été vaccinés contre la Covid-19, ont passé un test PCR négatif ou sont immunisés après avoir été infectés.

Prêts d'ici le 1er juin

"Du côté de la Commission, nous serons prêts d'ici le 1er juin, prêts à ce que les États membres se connectent, pour garantir que le système soit en place d'ici la saison estivale", a assuré le commissaire Thierry Breton, cité dans un communiqué. La Commission répète sa disposition à soutenir les États membres dans le déploiement rapide de l'infrastructure technique.


►►►Lire aussi : En Belgique, le certificat sanitaire européen pose encore de nombreuses questions


Depuis la proposition de l'exécutif européen du 17 mars dernier, les institutions de l'UE doivent avancer au pas de charge pour mettre en œuvre à temps ce "certificat vert numérique". Le Parlement européen doit adopter la semaine prochaine son mandat de négociation, ce que le Conseil (États membres) a fait la semaine dernière. Le Parlement pourrait entériner le certificat au cours de sa session plénière du 7 au 10 juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK