Les touristes néerlandais en panne d'essence avant d'arriver au Luxembourg

Jerrycans
Jerrycans - © THOMAS COEX (AFP)

Chaque année, le scénario est le même: des voitures néerlandaises tombent en panne, en panne sèche, quelques kilomètres avant la frontière luxembourgeoise. Le phénomène a pris une telle ampleur que le Touring club néerlandais a lancé une mise en garde pour cet été.

La faute à pas de chance, vraiment?

La faute réside dans le portefeuille. L'essence est moins chère au Luxembourg et donc les touristes néerlandais qui partent vers le soleil et traversent une partie de la Belgique font un délicat pari.

Et si la jauge état miraculeuse? Et si le réservoir était suffisamment grand pour tenir des Pays-Bas jusqu'à la frontière luxembourgeoise, l'Eldorado des véhicules assoiffés.

Mais voilà, cela relève souvent du mirage ou du mauvais calcul. La voiture est davantage chargée, il y a des bouchons. La consommation s'emballe et les touristes néerlandais font fi des stations-services belges qui ne sont pas trop nombreuses sur l'autoroute E411.

Les raisins sont trop verts et les raisons financières

Du coup, l'envie d'un plein luxembourgeois vide tout espoir: à quelques kilomètres, le pari n'est pas tenu pour des centaines de Néerlandais.

Touring Belgique confirme. L'année dernière, il y a eu près de 400 Bataves en panne sèche près de la frontière.

Le Touring club néerlandais met en garde et propose d'emporter un tout petit jerrycan.

A moins que la panne ne soit un prétexte mais alors, pas sur autoroute. (Sylvie Vartan et Frankie Jordan ont mis la panne d'essence à la mode – voir la vidéo ci-contre)

Michel Lagase

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK