Les résultats du "grand débat" d'Emmanuel Macron présentés ce lundi

Deux mois et demi après le début du "grand débat", c'est l'heure de vérité pour des milliers de français et pour le président Emmanuel Macron
2 images
Deux mois et demi après le début du "grand débat", c'est l'heure de vérité pour des milliers de français et pour le président Emmanuel Macron - © LUDOVIC MARIN - AFP

C'est l'heure de vérité pour des milliers de français mais aussi pour leur président Emmanuel Macron alors que le mouvement des gilets jaunes faiblit. Deux mois et demi après avoir débuté, les résultats du "grand débat" sont présentés aujourd'hui par le premier ministre Edouard Philippe. Le président Macron devrait ensuite tenter de les traduire en décisions politiques. 

C'est la réponse apportée par le gouvernement français au mouvement des gilets jaunes : le "grand débat". Depuis deux mois et demi, les français sont invités à donner leurs avis sur les quatre thèmes définis à savoir : la fiscalité, l'écologie, le service public et la démocratie. Au total, près de deux millions de contributions, 16.000 doléances, plus de 10.000 réunions et pour le président français Emmanuel Macron, 92 heures et 40 minutes de débat sur l’ensemble du territoire constituent la base de la réflexion du gouvernement Macron. 


►►► Lire aussi: Gilets jaunes: le grand débat s'arrête, la mobilisation continue


Plus de participation citoyenne, moins d'impôts

Parmi les demandes répétées des participants : la réduction de la TVA sur des produits de première nécessité, l'impôt de solidarité sur la fortune, la suppression des droits de succession sur la résidence principale jusqu’à 500.000 euros mais aussi une plus grande participation des citoyens notamment par le biais de référendum mais aussi par une diminution du nombre d'élus. 

C'est donc le premier ministre Edouard Philippe qui est chargé de présenter les conclusions du "grand débat". Des résultats qu'il ira ensuite présenter mardi devant les parlementaires à l'Assemblée nationale où un débat sans vote est prévu juste après. Ensuite mercredi, ce sera au tour des sénateurs d'entendre les explications du premier ministre français. 

Certains proches du président Macron parlent de décisions politiques pour traduire les considérations des français aux alentours de Pâques. Cependant, il n'est pas sûr que l’application de celles-ci suffise à calmer les gilets jaunes. Emmanuel Macron doit affronter le scepticisme de l’opinion. Selon un nouveau sondage publié la semaine dernière, 79% des personnes interrogées pensent que le "grand débat" ne résoudra pas la crise politique actuelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK