Les responsables de Monsanto refusent de venir devant le Parlement européen

Les responsables de Monsanto refusent de venir devant le Parlement européen
Les responsables de Monsanto refusent de venir devant le Parlement européen - © THIERRY CHARLIER - AFP

Les responsables du géant de la chimie Monsanto ont fait savoir au Parlement européen qu'ils ne participeraient pas, le 11 octobre prochain, à l'audition prévue sur les "Monsanto Papers et le glyphosate". "Nous ne pensons pas que la discussion telle qu'elle est prévue soit le forum approprié pour parler de ces sujets", indiquent-ils dans un courrier adressé à la conférence des présidents.

Le Parlement européen a décidé de se pencher sur le glyphosate, la substance active de l'herbicide Round up, et sur les documents montrant comment Monsanto, le géant américain qui produit le Round up, a tenté de décrédibiliser l'organisme qui a classé le glyphosate parmi les substances potentiellement cancérigènes.

"Avec tout notre respect, ce n'est pas le rôle du Parlement européen de questionner la crédibilité des publications des Agences européennes indépendantes ou de celles de pays tiers", écrivent les dirigeants de Monsanto, qui disent aussi avoir "observé la politisation croissante de la procédure européenne d'autorisation du glyphosate". "Une procédure qui devrait être strictement scientifique, mais qui a été par bien des aspects prise en otage par du populisme", notent-ils.

L'eurodéputé socialiste Marc Tarabella s'indigne de ce refus, qui "alimente un peu plus encore l'envie de nombreux eurodéputés de voir créer une Commission d'enquête parlementaire à ce sujet". "Après la parution des 'Monsanto Papers', il ne fait plus aucun doute que de nombreux produits Monsanto sont particulièrement dangereux pour les citoyens", a-t-il réagi mardi par communiqué. "La réaction européenne a souvent été dans la posture. Il faut du concret et des sanctions."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK