Les réactions suite à l'élection du nouveau pape François

François 1er élu pape: les réactions
François 1er élu pape: les réactions - © AFP

Ce mercredi soir, Jorge Mario Bergoglio été choisi pour devenir le 266ème pape de l'Histoire. De nombreuses réactions suite à son élection ont été rapidement été envoyées, venant du monde entier.

Le Premier ministre Elio Di Rupo, au nom du gouvernement belge, a adressé mercredi ses félicitations au cardinal Jorge Mario Bergoglio pour sa désignation en tant que 266e Pape.
 
Dans un bref communiqué, le chef du gouvernement dit souhaiter à François "beaucoup de succès dans sa fonction".
 
"Le nouveau Pape aura notamment la tâche de répondre aux espoirs et attentes des catholiques dans le monde, dans une société en pleine mutation", conclut le texte du Premier ministre.
 
Beaucoup d'étonnement mais aussi d'émotion dans les communautés jésuites belges
 
L'élection comme pape de l'archevêque de Buenos Aires, le jésuite Jorge Mario Bergoglio, a tant étonné qu'ému les communautés jésuites de Belgique.
 

"C'est un très grand étonnement. Quand un compagnon nous a annoncé la nouvelle, nous le l'avons pas cru. Nous sommes complètement émus et ébahis", a commenté Albert Schmitz, supérieur à la Maison Saint-Pierre de Louvain-la-Neuve. "On va boire un petit verre à la santé du nouveau pape demain", a-t-il ajouté.

Paul Mayence, ministre de la communauté du Sacré Coeur, à Charleroi, est également très surpris du choix des cardinaux. "Mais je m'en réjouis", a-t-il commenté.

La simplicité de celui qui est devenu François mercredi soir est mise en avant par les deux représentants de la communauté des jésuites, qui rappellent que Jorge Mario Bergoglio n'a pas hésité à quitter son palais archiépiscopal argentin pour aller résider chez un père menacé par des narcotraficants. Tous deux ont été touchés par le discours du nouveau pape, qui a demandé à la foule de le bénir avant de la bénir. "C'est un homme qui a une grande proximité avec le peuple et qui insiste énormément sur la pauvreté. Il fera certainement beaucoup pour les pauvres. Son action devrait avoir de l'effet sur les hommes politiques", a remarqué Albert Schmitz, qui espère aussi que la curie va "changer de style".

"Jusqu'à présent, les Evêques donnaient seulement des avis. Mais si tous pouvaient travailler ensemble, cela simplifierait le monde", a-t-il conclu.

L'UE souhaite un pontificat "long et béni"

L'Union européenne a félicité mercredi soir le nouveau pape François en lui souhaitant un pontificat "long et béni" afin qu'il puisse "défendre et promouvoir les valeurs fondamentales de paix, de solidarité et de dignité humaine".
 
"Nous sommes convaincus que votre Sainteté continuera avec force et détermination le travail de votre prédécesseur en rapprochant les peuples et les religions du monde", ont écrit dans un communiqué les présidents du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et de la Commission européenne, José Manuel Barroso.
 
Un nouvel élan "nécessaire au sein de l'Eglise"
 
Le président du Parlement européen, le socialiste allemand Martin Schulz, a adressé mercredi soir ses félicitations au nouveau pape François, jugeant que celui-ci avait l'opportunité d'imprimer un "renouveau à un moment ou l'église catholique romaine fait face à des défis nombreux et importants".
 
"Un nouvel élan est nécessaire pour raviver les valeurs fondamentales qui sont à la base de la chrétienté, telles que la solidarité, la paix entre nations et peuples, la tolérance et le soutien au plus faibles et plus pauvres", juge le président du Parlement européen.
 
Commentant le choix historique d'un non-Européen comme nouveau saint père, Martin Schulz y voit une signe "encourageant".
 
François Hollande prône un "dialogue confiant"
 
Le président français François Hollande a félicité mercredi le nouveau pape François, assurant que "la France poursuivra" un "dialogue confiant avec le 
Saint-Siège".
 
"J'adresse au Pape François Ier mes félicitations les plus chaleureuses et mes voeux très sincères", a déclaré François Hollande, selon un communiqué de l'Elysée. "La France, fidèle à son histoire et aux principes universels de liberté, d'égalité et de fraternité (...) poursuivra le dialogue confiant qu'elle a toujours entretenu avec le Saint-Siège".
 
Ban Ki-moon souhaite la poursuite du dialogue entre les religions
 
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exprimé mercredi le souhait que le nouveau pape, l'Argentin Jorge Mario Bergoglio, continue à promouvoir le dialogue entre les religions comme son prédécesseur Benoît XVI.
 
Adressant ses "félicitations les plus sincères" au nouveau souverain pontife et "à tous les catholiques de par le monde", Ban Ki-moon a aussi souhaité "la poursuite de la coopération entre les Nations unies et le Saint-Siège".
 
"Nous avons de nombreux objectifs en commun, parmi lesquels la promotion de la paix, de la justice sociale et des droits de l'homme, et l'éradication de la pauvreté et de la faim", a-t-il ajouté.
 
"Nous partageons aussi la conviction que les défis imbriqués du monde actuel ne peuvent se résoudre que par le dialogue", a-t-il ajouté. "Je suis certain que sa Sainteté va continuer de s'appuyer sur l'héritage de son prédécesseur, le pape Benoît XVI, dans la promotion du dialogue entre les religions".
 
L'Eglise du Brésil salue le premier pape latino-américain
 
La Conférence épiscopale du Brésil a salué mercredi l'élection de l'Argentin Jorge Mario Bergoglio, François, comme premier pape latino-américain, né sur le "continent de l'espérance".
 
Les évêques brésiliens considèrent que l'élection d'un pape argentin "revitalise" l'Église catholique. "Nous pouvons espérer beaucoup du fait que c'est un Latino-américain", a déclaré le secrétaire de la Conférence épiscopale, Leonardo Ulrich Steiner, dans une conférence de presse.
 
La présidente argentine Kirchner salue l'élection d'un pape argentin
 
La présidente argentine Cristina Kirchner a salué mercredi l'élection de l'Argentin Jorge Bergoglio comme nouveau pape et lui a souhaité une "tâche pastorale fructueuse", dans un communiqué publié par le gouvernement.
 
"Nous lui souhaitons, comme conducteur et guide de l'Eglise, une tâche pastorale fructueuse dans l'exercice de si grandes responsabilités à la recherche de la justice, de l'égalité, de la fraternité et de la paix de l'humanité", indique ce court message de la présidente, qui se dit pratiquante mais entretient des relations tendues avec l'archevêque de Buenos Aires.
 
Les cardinaux "ont eu le courage de passer l'Océan"
 
Les cardinaux, en élisant mercredi pour la première fois en la personne de François un pape d'un autre continent que l'Europe, "ont eu le courage de passer l'Océan et d'élargir la perspective de l'Eglise", a déclaré mercredi soir le porte-parole du Saint-Siège.
 
Lors d'un point de presse, le père Federico Lombardi a salué aussi "le témoignage de grande simplicité" et "l'acceptation d'un service à rendre" à l'Eglise que le nouveau pape a manifestées dans sa première déclaration aux fidèles.
 
"Il a fait un beau geste en demandant leur bénédiction et en s'inclinant" devant eux, et cette attitude de service est "dans la continuité de Benoît XVI", a-t-il dit.
 
"Voeux chaleureux" de Barack Obama au "premier pape des Amériques"
 
Le président des Etats-Unis Barack Obama a salué mercredi l'élection de l'Argentin Jorge Mario Bergoglio à la tête de l'Eglise catholique, adressant ses "voeux chaleureux" au "premier pape des Amériques".
 
"Champion de la cause des pauvres et des plus vulnérables d'entre nous, il continuera à porter le message d'amour et de compassion qui a été source d'inspiration pour le monde depuis plus de 2000 ans", a affirmé le dirigeant de la première puissance mondiale dans un communiqué.
 
Avec agences

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK