Les Pays-Bas ont acheté leurs huit premiers chasseurs F-35

Sur 37 avions prévus, 32 seront basés aux Pays-Bas à partir de 2019, afin de succéder aux F-16 actuels, qui auront alors 40 ans de service.
2 images
Sur 37 avions prévus, 32 seront basés aux Pays-Bas à partir de 2019, afin de succéder aux F-16 actuels, qui auront alors 40 ans de service. - © HO - BELGAIMAGE

Les Pays-Bas ont signé le contrat d'achat de huit premiers avions de combat F-35 "Lightning II" de l'avionneur américain Lockheed Martin pour succéder à partir de 2019 aux F-16 vieillissants, a annoncé jeudi le ministère de la Défense à La Haye.

Cette signature a eu lieu mercredi soir à Washington en présence du directeur du programme "Joint Strike Fighter" (JSF), qui a donné le jour au F-35, le lieutenant-général Chris Bodgan.

La ministre néerlandaise de la Défense, Jeanine Hennis-Plasschaert, s'est félicité que cet achat mette fin à douze ans de débat politique sur la succession des F-16. "C'est le point de non-retour" qui a été atteint, a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Une large majorité de parlementaires néerlandais avait donné le mois dernier l'aval à cette acquisition, qui n'est que la première tranche d'un achat envisagé de 37 avions pour un montant total estimé à 4,5 milliards d'euros. Les huit F-35 s'ajoutent aux deux prototypes déjà livrés et qui servent à la mise au point de l'appareil aux Etats-Unis ainsi qu'à l'entraînement d'un premier noyau de personnel.

A l'issue de la phase de test, prévue en 2018, les Pays-Bas pourront utiliser ces deux chasseurs à leur convenance.

Des 37 avions prévus, cinq resteront aux Etats-Unis pour la formation des pilotes et la poursuite du développement.

Les 32 autres seront basés aux Pays-Bas à partir de 2019, afin de succéder aux F-16 actuels, qui auront alors 40 ans de service.

"Le F-35 est l'avion de chasse multirôle le plus moderne et diverses comparaisons ont montré que l'appareil satisfait aux besoins néerlandais", a souligné Mme Hennis.

Selon elle, les militaires en mission doivent disposer du "meilleur matériel". "Le soutien aérien est irremplaçable et grâce aux senseurs de l'appareil (le F-35) la connaissance de la situation au sol des militaires sera fortement améliorée", a conclu la ministre.

Les Pays-Bas sont engagés depuis 2001 dans le programme JSF - un avion également candidat au remplacement des F-16 belges au cours de la prochaine décennie. L'industrie néerlandaise a déjà obtenu des commandes en retour et espère qu'elles atteindront les huit à dix milliards d'euros.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK