Les Palestiniens condamnent la visite de Pompeo dans une colonie israélienne

Les Palestiniens condamnent la visite de Pompeo dans une colonie israélienne
Les Palestiniens condamnent la visite de Pompeo dans une colonie israélienne - © PATRICK SEMANSKY - AFP

Les Palestiniens condamnent la visite du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo dans une colonie israélienne de Cisjordanie occupée et sa décision de labelliser les exportations provenant de ces implantations comme venant d’Israël.

"Cette décision fait fi de façon flagrante du droit international […]", a fustigé le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, Nabil Abou Roudeina dans un communiqué. "Elle ne permettra pas de légitimer les colonies israéliennes, qui disparaîtront tôt ou tard", a-t-il affirmé, appelant "la communauté internationale à prendre ses responsabilités et mettre en pratique ses résolutions".

La colonisation israélienne a connu un vif essor ces dernières années sous l’impulsion du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

Jeudi, Mike Pompeo a effectué la première visite d’un chef de la diplomatie américaine dans une colonie israélienne en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

Il a annoncé que Washington allait labelliser les exportations israéliennes de Cisjordanie occupée comme provenant directement d’Israël.

En novembre 2019, il avait affirmé que les colonies israéliennes n’étaient plus, selon Washington, contraires au droit international.

Plus de 450.000 Israéliens vivent dans des colonies en Cisjordanie occupée, territoire où vivent environ 2,8 millions de Palestiniens.

Les Palestiniens américains condamnent la visite de Pompeo dans une colonie israélienne: images du 19/11/2020

Réaction de Mounif Traesh, Palestinien américain, propriétaire de terres dans la colonie isréalienne de Psagot : "Je suis très en colère, je suis très déçu, je pense que Pompeo commet un crime contre le droit international et contre toutes les valeurs et tous les amendements de la Constitution américaine".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK