Les ministres européens se penchent sur la question des combattants en Syrie

L'Union européenne se penche sur les combattants européens en Syrie
L'Union européenne se penche sur les combattants européens en Syrie - © AFP/ZAC BAILLIE

Les ministres de l'Intérieur de huit pays européens ont décidé vendredi à Luxembourg d'instaurer une nouvelle coordination renforcée à propos des centaines de ressortissants européens partis combattre en Syrie, a indiqué la ministre belge de l'Intérieur, Joëlle Milquet.

Ces huit pays (Belgique, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne, Pays-Bas, Danemark et Suède) ont notamment convenu de la nécessité de renforcer entre les services les échanges d'informations et le monitoring de l'ensemble des éléments relatifs à cette problématique, y compris les filières et les déplacements, de renforcer l'échange des pratiques nationales et de coordonner les approches et les stratégies en matière de prévention, de suivi des retours, de contacts avec les pays tiers (dont la Turquie) et enfin de lutter de manière plus ferme contre le radicalisme violent sur internet.

Cette réunion à huit s'est tenue en marge de celle des 27 ministres européens de l'Intérieur

Le nombre de ressortissants de ces pays combattant dans les rangs de l'opposition armée au régime du président syrien Bachar al-Assad est estimé à 700 à 800 personnes.

Selon Jöelle Milquet, les sept autres pays ont demandé à la Belgique de continuer la coordination et de préparer une importante rencontre en septembre de ces Etats-membres, le cas échéant avec les Etats-Unis et la Turquie, pour renforcer les actions coordonnées.


Belga