Des migrants multiplient les périlleuses tentatives de traversées de la Manche

Sur la dizaine d'embarcations qui ont tenté la traversée de la Manche, une seule est arrivée sur les côtes anglaises, à Winchelsea.
Sur la dizaine d'embarcations qui ont tenté la traversée de la Manche, une seule est arrivée sur les côtes anglaises, à Winchelsea. - © D.R.

Avec le beau temps, les migrants qui veulent se rendre en Grande-Bretagne multiplient les tentatives de traversée de la Manche. Dans la nuit de vendredi à samedi, une dizaine de petites embarcations ont été interceptées. Les autorités britanniques ont interpellé 74 migrants, dont des enfants. C'est un chiffre record.

Le procédé est toujours le même. Par petits groupe d'une dizaine de personnes, les candidats à la traversée se retrouvent sur une plage du Pas-de-Calais. Ils montent à bord d'un bateau gonflable semi-rigide et prennent le cap de l'Angleterre. Samedi à l'aube, la police et les pompiers du nord de la France ont ainsi intercepté un groupe de dix migrants qui n'avaient pas réussi à quitter la plage de Wimereux. Malgré la météo clémente, certains d'entre eux étaient en état de légère hypothermie.

En mer, les autorités britannique ont arraisonné sept canots de migrants. Un seul bateau est arrivé jusqu'aux côtes anglaises. Il a touché terre à Winchelsea. "Nous avons vu l'hélicoptère arriver, raconte Steve Roberts. Et il y avait beaucoup de personnes sur la plage, elle étaient couchées, comme étalées sur la plage. On a vu ce bateau ici... et puis le bateau de secours est arrivé... ...c'était vraiment terrible".

140 interpellations en un mois

Au total, les Français ont intercepté deux embarcations et les Britanniques, huit, avec 74 personnes à bord, dont des enfants, ce qui porte à 140 le nombre d'interpellations depuis un mois. Charlie Elphicke, député conservateur élu dans la région, s'inquiète de cette augmentation: "Le mois dernier, un nombre record d'immigrants illégaux sont arrivés dans le pays par bateau. Et nous en avons vu un nombre record aujourd'hui. Le ministère de l'Intérieur doit reprendre le contrôle de cette situation."

Le gouvernement britannique rappelle que la Manche est un des axes maritimes les plus empruntés au monde. Tenter de la traverser à bord de petites embarcations, c'est mettre sa vie en danger. Un danger qui ne suffit pas à dissuader les migrants persuadés qu'ils trouveront une vie meilleure en Grande-Bretagne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK